Déconfinement : Port du masque obligatoire à la STIB à partir du 4 mai

Afin de répondre aux mesures de  déconfinement progressif annoncées par les autorités, ce vendredi 24 avril, la STIB adaptera son offre de transport public d’ici le lundi 4 mai. Les fréquences seront renforcées et le port du masque rendu obligatoire dans les transports publics. Afin d’éviter une trop forte pression sur le réseau, au cours des différentes phases de déconfinement, il est recommandé de laisser la priorité des transports public à ceux qui en ont le plus besoin et d’éviter autant que possible les heures de pointe.  

A partir du lundi 4 mai, la STIB revient à une offre traditionnelle alignée sur les déplacements attendus durant les différentes phases de déconfinement. Les écoles restant encore fermées jusqu’au 18 mai, l’horaire blanc ‘pré-vacances scolaires’ sera d’abord d’application durant la première phase.  

L’horaire blanc correspond à 85% de l’offre normale en semaine. Les fréquences vont augmenter. Le métro passera d’un passage toutes les 5 minutes sur les troncs communs en pointe à 1 passage toutes les 3 minutes 45 et de 10 à 7 minutes 30 sur les antennes. Les trams 3 et 4 circuleront toutes les 5 minutes en pointe. Le 93 et le 82 toutes les 7 minutes 30. De plus, des renforts supplémentaires seront injectés sur le réseau bus en fonction du présentéisme du personnel de conduite.

L’offre du samedi sera renforcée de 20% par rapport à la situation actuelle afin de répondre à la demande liée à la réouverture des commerces. 

Le réseau Noctis reste suspendu.

Port du masque obligatoire  

Afin de limiter les risques sanitaires pour les voyageurs et le personnel, le port du masque couvrant la bouche et le nez sera rendu obligatoire sur l’ensemble du réseau de la STIB dès l’âge de 12 ans à partir du 4 mai.

En plus du port du masque, les gestes barrière tels que se laver les mains ou user d’un gel  hydro-alcoolique, utiliser des mouchoirs en papier, tousser dans son coude … sont toujours des mesures de bon sens et de respect des autres qu’il est plus que jamais essentiel d’appliquer scrupuleusement lors des déplacements en transport public également.

La vente à bord des véhicules reste suspendue et le paiement par carte bancaire requis dans les points de vente. Afin de limiter strictement les contacts entre les voyageurs et le personnel de conduite, l’accès par la porte avant dans les véhicules est condamné, de même que les places situées à proximité du poste de conduite. Il est également demandé aux voyageurs de maintenir une distance sociale lors des contacts avec le personnel des stations et le personnel de sécurité.

Nettoyage renforcé

Des mesures particulières de nettoyage des véhicules et des stations ont été mises en place depuis le début du confinement. Ces mesures sont toujours en vigueur. Une attention particulière est donnée aux postes de conduite et aux points de contact des compartiments voyageurs. Deux sociétés de nettoyage sont venues renforcer les équipes de la STIB affectées à cette tâche et une centaine d’agents en formation apportent leur aide aux terminus. En tout, ce sont près de 300 personnes qui s’occupent du nettoyage des véhicules mis sur le réseau.

 « La STIB et son personnel mettent tout en œuvre pour accompagner au mieux cette sortie de crise en offrant un réseau de transport public adapté aux besoins. Néanmoins, afin d’éviter une trop forte pression sur le réseau de la STIB et une trop grande affluence dans les véhicules, nous demandons aux voyageurs qui en ont la possibilité  d’éviter de se déplacer en heures de pointe et de réserver l’usage des transports publics à ceux qui en ont le plus besoin. Je remercie chaleureusement l’ensemble des collègues de la STIB pour leur dévouement, leur solidarité et leurs efforts constants depuis le début de cette crise», déclare Brieuc de Meeûs, CEO de la STIB.

 « Nous allons tous devoir faire preuve de solidarité en terme de mobilité. On sait que 2/3 des déplacements intra-bruxellois portent sur une distance de moins de 5 km et que près de la moitié des trajets en voiture, en Belgique, couvrent moins de 2 km. Il est essentiel que ceux qui ont l’opportunité de se déplacer à pied ou à vélo puissent le faire pour désengorger les transports publics et limiter le trafic automobile. Nous travaillons sur des aides à l’achat de vélos et sur des partenariats avec les opérateurs de micro-mobilité pour que chacun puisse avoir accès à un vélo au coût le plus bas. Les employés de la STIB ont soutenu la mobilité bruxelloise, avec courage, pendant tout le confinement, c’est à nous maintenant de les soutenir», ajoute Elke Van den Brandt, Ministre de la Mobilité et des Transports Publics. 

Contactez-nous
A propos de La STIB

La Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles (STIB) est la première compagnie belge de transports publics urbains. Elle dessert les 19 communes de la Région de Bruxelles-Capitale ainsi que 11 communes de la périphérie. Elle couvre ainsi une superficie de 241,5 km². Cette société assure les déplacements d’une population de plus de 1 100 000 habitants, auxquels viennent s’ajouter des milliers de navetteurs. Le réseau de la STIB compte 4 lignes de métro, 18 lignes de tram, 51 lignes de bus et 11 lignes de bus de nuit. En 2019, la STIB a assuré pas moins de 433,5 millions de déplacements.

La STIB
76, rue Royale
1000 Bruxelles