Fréquentation, recrutement, projets… 2019: nouvelle année record pour la STIB

La STIB a connu une nouvelle année record en 2019 : fréquentation en hausse, nouveau dépôt de bus, nouveaux collaborateurs, beau taux de satisfaction des voyageurs….Les chiffres le montrent : la STIB est, plus que jamais, un acteur de mobilité essentiel à Bruxelles. Et les nombreux projets en cours et à venir permettront à la société bruxelloise de transport public de rester le mode de déplacement préféré des Bruxellois.

Avec 433,5 millions de voyages effectués l’an passé (contre 417,6 millions en 2018), la STIB voit sa clientèle augmenter de 4% pour la deuxième année consécutive. Une hausse de la fréquentation d’autant plus marquée lorsque l’on prend un recul de 10 ans. De 2009 à 2019, le nombre de voyages réalisés sur le réseau de la STIB a augmenté de 50%.

Plus de km parcourus

Cette hausse de fréquentation s’est accompagnée d’une augmentation du nombre de kilomètres parcourus. L’an dernier, les véhicules de la STIB ont parcouru, tram, bus et métro confondus, 48,3 millions de km, contre 46,6 millions en 2018. Le déploiement progressif du Plan Directeur Bus, qui constitue la plus importante refonte du réseau de bus de ces dernières années, a notamment contribué à cette hausse, les bus ayant parcouru, à eux seuls, 25,6 millions de km, soit + de 730.000 km de plus que l’année précédente.

Le réseau se développe

Le réseau de la STIB a poursuivi son développement en 2019. Outre la mise en œuvre du Plan Directeur Bus (nouvelle ligne, nouvelles dessertes et liaisons…), de nouveaux véhicules ont été livrés (bus hybrides et électriques) et  les lignes de tram 8 et 9 ont vu leur succès confirmé.

La capacité du réseau de la STIB, tous modes confondus, a augmenté de 35,6% en dix ans, dont +3,5% en 2019 par rapport à 2018. Cette augmentation est le résultat de la mise en service de plusieurs nouvelles lignes ces dernières années (nouvelle ligne de tram 8, nouvelle ligne de tram 9, nouvelle ligne de bus 37…) et au redéploiement du réseau (véhicules plus grands, nouveaux itinéraires, nouvelles dessertes, augmentation des fréquences) dans le cadre du Plan Bus.

En termes d’infrastructures, un nouveau dépôt de bus, le dépôt Marly, à Neder-Over-Heembeek, a ouvert ses portes. Les travaux de construction du futur dépôt de métro Erasme ont bien avancé, + de 10 km de voies de tram ont été renouvelées, la modernisation de la signalisation du métro visant à augmenter les fréquences s’est poursuivie, 60 nouveaux trams supplémentaires ont été commandés (90 au total), de nouveaux automates de vente GO ont commencé à être testés (403 nouveaux automates de vente GO vont être déployés sur le réseau d’ici 2021)… Le réseau de la STIB poursuit son développement.

La STIB : un choix pour les voyageurs

Les résultats du dernier baromètre de satisfaction (détaillés dans le communiqué ci-joint) le montrent : les voyageurs sont satisfaits des services offerts par la STIB : l’entreprise a obtenu la note globale de 7,1/10 au baromètre de satisfaction 2019 (contre 7/10 en 2018).

76% des répondants lui attribuent un score de 7/10 ou plus. Parmi les points plébiscités on retrouve le réseau de bus, mais aussi les nouvelles lignes de tram 8 et 9.

Les répondants sont d’ailleurs nombreux à déclarer utiliser la STIB par choix, pour les avantages que les transports publics STIB offrent : rapidité, financièrement avantageux, pas de problème de parking, etc.

Les hommes et femmes qui font la STIB

Pour faire rouler les véhicules, les entretenir, développer le réseau, développer les services, assurer la sécurité de tous, etc. il faut du personnel. Des hommes et des femmes sans qui le réseau de la STIB ne pourrait pas fonctionner. Des collaborateurs et collaboratrices qui continuent d’augmenter au fur et à mesure que le réseau se développe. L’an dernier, la STIB a engagé 965 nouveaux collaborateurs, dont 17,3% de femmes. Au 31 décembre dernier, la STIB comptait 9.420 collaborateurs (+4,2% par rapport à 2018), dont 11,18% de femmes.

En 2020, le recrutement de 922 personnes est prévu.

Si la STIB recrute, elle mise aussi sur le potentiel de son personnel en service et le développe. En 2019, plus de 530.000 heures de formation ont été données, contre 360.000 en 2018.

Développements, projets, investissements

Le nouveau contrat de service public qui lie la STIB au gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, signé le 4 avril 2019, accorde des moyens importants aux transports publics. La Région a  prévu de consacrer, pour la période 2019-2028, 6,6 milliards d’euros au développement des transports publics. L’an dernier, 394 millions ont été investis, entre autres, pour le Plan Directeur Bus, le prolongement de la ligne de tram 9, la commande de 60 nouveaux trams supplémentaires, la nouvelle signalisation du métro, la construction du dépôt de métro Erasme ou encore le renouvellement des rails de tram.

La STIB se tourne également vers la mobilité de demain, avec le lancement, en 2019, des premiers tests de navette autonome, d’abord dans le parc de Woluwe, ensuite sur le site de l’entreprise Solvay à Neder-Over-Heembeek. Les essais actuellement postposés suite à la crise du Covid-19 reprendront en 2021.

Aujourd’hui et les prochaines années

Malgré la crise actuelle, les investissements se poursuivent et de nombreux projets sont en cours : nouveau prolongement de la ligne 9, extension du métro vers le nord de la ville, développement d’un MaaS (Mobility as a Service), achat de nouveaux véhicules, construction de dépôts, déploiement du paiement sans contact, etc.

« 2019 a clairement été une année record pour la STIB. Bien sûr, la crise inédite que nous subissons tous actuellement nous oblige à revoir quelque peu nos ambitions pour 2020. Néanmoins nous avons confiance dans les années futures. La crise a montré le rôle essentiel joué par les transports en commun. De plus, les résultats du dernier baromètre de satisfaction nous encouragent à continuer sur notre lancée et à œuvrer toujours davantage pour une meilleure mobilité à Bruxelles. Et c’est ce que nous allons faire », déclare Brieuc de Meeûs, CEO de la STIB.

«  Le gouvernement bruxellois l’a dit, continuer à développer le transport public est une priorité et il faut continuer à investir toujours davantage dans les modes de déplacements alternatifs, qui doivent permettre de choisir un autre mode de déplacement que la voiture. Cette volonté se retrouve clairement dans les objectifs demandés à la STIB, comme continuer à faire augmenter le nombre de voyages. Pour y répondre la STIB va augmenter ses fréquences, poursuivre les investissements dans ses infrastructures et créer de nouvelles lignes », indique le président du conseil d’administration de la STIB, Merlijn Erbuer.

Contactez-nous
A propos de La STIB

La Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles (STIB) est la première compagnie belge de transports publics urbains. Elle dessert les 19 communes de la Région de Bruxelles-Capitale ainsi que 11 communes de la périphérie. Elle couvre ainsi une superficie de 241,5 km². Cette société assure les déplacements d’une population de plus de 1 100 000 habitants, auxquels viennent s’ajouter des milliers de navetteurs. Le réseau de la STIB compte 4 lignes de métro, 18 lignes de tram, 51 lignes de bus et 11 lignes de bus de nuit. En 2019, la STIB a assuré pas moins de 433,5 millions de déplacements.

La STIB
76, rue Royale
1000 Bruxelles