Importants changements en vue sur le réseau bus de la STIB en septembre

Réorganisation de lignes, renforts, prolongement… Septembre marquera la mise en œuvre d’une phase très importante du Plan Directeur Bus de la STIB, la plus importante refonte du réseau de bus de ces dernières années. Des changements qui bénéficieront aux voyageurs dès le 31 août.

La ville bouge. Bruxelles évolue. De nouveaux quartiers voient le jour, de nouvelles entreprises s’implantent dans la capitale, de nouvelles infrastructures (scolaires, sportives…) sont créées, la croissance démographique se poursuit, sans oublier la fréquentation des transports publics de la STIB, en augmentation constante ces dernières années. Des évolutions qui amènent de nouveaux besoins, de nouvelles attentes, en matière de mobilité. Des besoins que la STIB a anticipé en élaborant son Plan Directeur Bus, la plus importante refonte de son réseau de bus ces dernières années.

Importants changements dès le 31 août

La mise en œuvre du Plan Directeur Bus a commencé mi-2018 en phases successives et s’étalera jusqu’en 2022. Une étape importante sera franchie le samedi 31 août prochain. Sept lignes sont concernées : les lignes 21, 45, 64, 65 et 80 vont voir leurs itinéraires modifiés. De plus, la ligne 12 sera renforcée et la ligne 46 prolongée.

La ligne 21, qui relie aujourd’hui Luxembourg à Brussels Airport, suivra un nouvel itinéraire depuis Lekaerts vers son nouveau terminus, à Maes, en passant via la chaussée de Haecht.

La ligne 45, qui relie Roodebeek à Saint-Vincent, sera déviée entre Saint-Vincent et Oud-Kappelleke via la place de la Paix. Elle sera intégralement exploitée en bus articulés, afin d’offrir plus de places (+ 30% de places offertes en heures de pointe) et de confort aux voyageurs.

La ligne 64, qui relie aujourd’hui la Porte de Namur à Machelen, aura dorénavant son terminus à Bordet Station. Elle sera intégralement exploitée en bus articulés, afin d’offrir plus de confort et de places aux voyageurs (+30% de places offertes en heures de pointe).

La ligne 65, qui relie aujourd’hui la Gare centrale à Bourget, suivra un nouvel itinéraire jusqu’à son nouveau terminus à Machelen, où elle remplacera la ligne de bus 64. Elle offrira ainsi une liaison directe entre Machelen, Haren, Evere et la Gare centrale.

La ligne 80, qui relie aujourd’hui la Porte de Namur à Maes, suivra un nouvel itinéraire jusqu’à son nouveau terminus à Haren. Elle offrira une liaison directe entre Haren, Woluwe-Saint-Lambert et Montgomery.

Ces réorganisations permettront d’offrir 20% d’offre supplémentaire sur l’ensemble de ces cinq lignes.

Des renforts sont aussi prévus sur la ligne 12, qui relie aujourd’hui Brussels Airport à Luxembourg.  Elle sera dorénavant exploitée tous les jours de la semaine et toute la journée. Elle sera également prolongée depuis Luxembourg jusqu’à la station de métro Trône, afin d’assurer une correspondance avec les lignes de métro 2 et 6. Elle suivra un itinéraire plus direct via le boulevard Léopold III et la place Meiser (et ne passera plus par Diamant).

La ligne 46, qui relie aujourd’hui Moortebeek à Anneessens, verra son itinéraire prolongé jusqu’au nouveau terminus Glibert, situé chaussée d’Anvers, après le WTC, ce qui offrira une nouvelle liaison entre le quartier Nord et le centre-ville et améliorera la desserte de la chaussée d’Anvers, ainsi que celle de l’ouest du centre-ville. Cela permettra également de rétablir la desserte au centre-ville (Bourse-De Brouckère). La ligne sera également intégralement exploitée en bus articulés, ce qui offrira plus de places (+30% en heures de pointe) et de confort.

Accompagnement sur le terrain

Le personnel de la STIB se mobilise, fin août et début septembre, pour renseigner les voyageurs et soutenir leurs collègues chauffeurs sur le terrain. Des accompagnateurs seront présents aux arrêts stratégiques ainsi qu’à bord des véhicules sur les sections de lignes concernées par les changements. Le site Internet, l’appli mobile et les réseaux sociaux mettront bien entendu à disposition toutes les informations nécessaires pour permettre aux voyageurs d’organiser au mieux leurs trajets. Une signalétique adaptée a également été déployée.

Capacité, dessertes, liaisons

En modifiant son réseau bus, la STIB a pour objectif d’offrir plus de confort et de capacité grâce à l’arrivée de nouveaux véhicules et la mise en service de bus articulés, d’anticiper les perspectives de croissance de la fréquentation, d’améliorer l’attractivité des transports publics bruxellois en desservant des quartiers et zones industrielles aujourd’hui peu ou mal desservis, de créer de nouvelles liaisons entre les quartiers, de nouvelles rocades et de nouvelles dessertes.

La mise en œuvre du Plan Directeur Bus est couplée à l’achat de nouveaux bus (251 bus hybrides et 37 bus électriques). Elle a nécessité des aménagements de nouveaux terminus et arrêts, l’engagement de personnel de conduite, d’entretien et d’encadrement et la construction d’un nouveau dépôt de bus (le dépôt Marly, à Neder-Over-Heembeek).

Une fois l’ensemble du Plan mis en œuvre, le réseau bus offrira 30% de places supplémentaires et augmentera de 22% sa production kilométrique.

2 lignes sur 3 concernées

La mise en œuvre du Plan a débuté mi-2018, avec la création de la nouvelle ligne 33, première ligne 100% électrique du réseau de la STIB. D’autres changements sont intervenus depuis (réorganisation des lignes 13, 14, 84 et 53, suppression de la ligne 15, prolongements de lignes, inauguration de la nouvelle ligne 37 entre Uccle et Forest, etc.). Le samedi 31 août marque la mise en œuvre d’une phase importante mais qui ne sera pas la dernière. Dès novembre, de nouvelles modifications sont prévues : prolongement de la ligne 46 vers Tour et Taxis, création de la nouvelle ligne 56 et modification d’itinéraire de 7 lignes de bus.  La mise en œuvre du Plan se poursuivra ensuite en 2020 et 2021.

Au total, environ deux tiers du réseau bus actuel est concerné par le Plan Directeur Bus. Une fois l’ensemble du Plan mis en œuvre, 30 lignes auront été modifiées, 3 lignes auront été supprimées (15, 22 et 98, les lignes 15 et 98 étant remplacées par d’autres lignes), 6 lignes supplémentaires seront exploitées avec des bus articulés et 6 nouvelles lignes auront été créées. Au final, d’ici la mise en œuvre complète du Plan Directeur Bus en 2021, seules 17 des 50 lignes du réseau tel qu’il existait début 2018 resteront inchangées.

« Le rôle de la STIB, depuis toujours, est d’offrir des solutions de mobilité performantes et adaptées à ses voyageurs. Un objectif dans lequel s’inscrit totalement le Plan Directeur Bus. En proposant de nouvelles lignes, de nouvelles dessertes, de nouvelles correspondances, la STIB répond aux besoins d’une ville qui bouge, qui évolue, et aux attentes de ses voyageurs », se réjouit Brieuc de Meeûs, CEO de la STIB.

 

Elke Van den Brandt, Ministre de la Mobilite,: “Le trafic et la qualité de l'air à Bruxelles sont préoccupantes. Les Bruxellois doivent rapidement avoir accès à un environnement plus sûr et plus sain. Les transports en commun constituent bien évidemment l'un des leviers les plus importants pour améliorer la circulation dans la ville. Ce nouveau plan bus va dans ce sens en en augmentant considérablement l’offre et la fréquence des bus. Voici les objectifs de Good Move et du gouvernement.”

Contactez-nous
Pieterjan Desmet porte-parole, Le cabinet de la Ministre Elke Van den Brandt
A propos de La STIB

La Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles (STIB) est la première compagnie belge de transports publics urbains. Elle dessert les 19 communes de la Région de Bruxelles-Capitale ainsi que 11 communes de la périphérie. Elle couvre ainsi une superficie de 241,5 km². Cette société assure les déplacements d’une population de plus de 1 100 000 habitants, auxquels viennent s’ajouter des milliers de navetteurs. Le réseau de la STIB compte 4 lignes de métro, 18 lignes de tram, 50 lignes de bus et 11 lignes de bus de nuit. En 2019, selon les premiers calculs, la STIB a assuré pas moins de 434 millions de déplacements.

La STIB
76, rue Royale
1000 Bruxelles