La STIB installe des bords fusibles pour faciliter l’accès à ses trams

La STIB installe des bords fusibles pour faciliter l’accès à ses trams

La STIB a développé, en concertation avec le CAWaB (Collectif Accessibilité Wallonie Bruxelles), une solution technique pour faciliter l’accessibilité de ses trams. Ces bords fusibles permettent de réduire l’espace entre le tram et le quai. Associés à une rehausse des quais, cette solution permet d’améliorer l’accessibilité du réseau de tram aux personnes à mobilité réduite.

La STIB mène actuellement un programme global d’amélioration de l’accessibilité de son réseau de tram. Les voyageurs le savent, surtout les voyageurs en fauteuil roulant, l’espace entre le tram et le quai (appelé aussi « la lacune ») complique la montée et la descente du véhicule. C’est afin de trouver une solution pour y remédier que la STIB a développé, en concertation avec le CAWaB, un système technique permettant justement de passer du quai au véhicule en toute autonomie. Ce système implique des quais à 31 cm de hauteur et l’installation de bords fusibles sur les quais afin de combler la lacune.

Bords fusibles et rehausse des quais

Les lacunes (horizontale et verticale) entre le quai et le tram ne permettent pas toujours aux personnes à mobilité réduite circulant en fauteuil roulant d’accéder seules au véhicule. Cet espace peut également constituer une difficulté pour d’autres personnes: parents avec poussettes, personnes âgées, voyageurs avec un caddie, etc.

La STIB a donc décidé de développer une solution technique permettant de réduire la lacune horizontale : un bord fusible. Il s’agit d’un élément en caoutchouc qui est placé le long du quai, à l’endroit où celui-ci a été rehaussé pour être au même niveau que le plancher du tram. Ce bord minimise l’espace entre le quai et le véhicule et permet dès lors aux personnes en fauteuil roulant de passer dessus pour entrer et sortir du tram en toute autonomie.

La STIB a commencé à tester ce dispositif sur la nouvelle ligne 9, ainsi que sur une dizaine d’autres arrêts (ligne 8…) afin d’en déterminer les avantages et les inconvénients. Ces tests ont permis de cibler et affiner les besoins et de sélectionner ensuite, dans le cadre d’un marché public, le modèle qui sera installé sur le réseau.

Pour permettre l’accès en autonomie aux personnes en fauteuil, le dispositif développé, testé et adopté par la STIB implique donc à la fois une rehausse du quai quand celui-ci n’est pas à la hauteur voulue de 31 cm et l’installation des bords fusibles le long des quais rehaussés.

Brieuc de Meeûs, CEO de la STIB : " Le réseau de la STIB devient de plus en plus accessible aux personnes à mobilité réduite, notamment grâce aux véhicules à plancher bas. Les adaptations de l'infrastructure devraient également contribuer à une utilisation plus facile et fluide des transports publics pour tous. Pour cette raison, nous adaptons désormais également les bords des quais pour remplir l'espace horizontal entre le quai et le tram. C'est un pas de plus vers une accessibilité du réseau de la STIB la plus universelle possible. "

Grace à la collaboration du CAWaB différents dispositifs destinés à améliorer l’accessibilité au réseau tram des voyageurs en fauteuil roulant ont pu être testés en situation réelle tout au long de leur développement. L’avis du CAWaB a permis de définir la solution la mieux adaptée aux besoins tant en termes de forme, de taille, d’élasticité… Cette collaboration étroite dans la recherche et le développement d’une solution est particulièrement bénéfique à tous les projets qui concernent la mise en œuvre du plan d’action accessibilité.

 

Déploiement progressif sur le réseau

La STIB entame maintenant le déploiement progressif de ce nouveau dispositif de comble-lacune sur son réseau de tram.

Deux cas de figure se présentent :

Les nouveaux quais sont désormais tous construits à la hauteur idéale et des bords fusibles seront installés sur toute leur longueur. Ce type d’installation sera également mis en œuvre pour les quais qui seront réaménagés ces prochaines années.

Pour les arrêts existants qui ne seront pas réaménagés entièrement à brève échéance, le quai est rehaussé localement et équipé à l’endroit de la rehausse de bords fusibles. Cette rehausse locale sera placée à hauteur de la deuxième porte des trams de type T3000/T4000/TNG (celle par laquelle on accède à l’emplacement réservé à bord) et une dalle bleue munie du symbole international d’accessibilité indiquera aux voyageurs où se positionner pour pouvoir monter en toute autonomie dans le tram.

Au travers de différents plans d’amélioration continue du réseau, notamment le plan décennal de renouvellement des voies (qui envisage désormais systématiquement le réaménagement des arrêts) et le plan d’action accessibilité (qui a établi une liste d’arrêts à réaménager prioritairement, du point de vue de l’accessibilité), la STIB prévoit le réaménagement de nombreux arrêts de tram au cours des prochaines années, avec rehausse des quais et installation de bords fusibles.

Au rythme actuel des chantier effectués par la STIB et les gestionnaires de voirie (plus de 60 arrêts par an, tram et bus confondus), la STIB estime pouvoir réaménager complètement la moitié des arrêts de tram dans les 10 ans qui viennent. Au cours de la même période, des interventions ponctuelles (rehausse locale et installation de bords fusibles) seront déployées sur l’autre moitié des arrêts de tram.

Il est bien entendu évident que tous les nouveaux arrêts seront quant à eux conçus d’emblée pour être accessibles.

Elke Van den Brandt, la ministre bruxelloise de la Mobilité : « Le transport public est l’épine dorsale de la mobilité Bruxelloise et celui-ci doit être accessible pour tous et toutes pour être une alternative crédible. Pendre en considération les besoins des personnes à mobilité réduite est une question de justice sociale et aussi permet de rendre nos trams, bus et métros pour confortables et attractifs pour tout le monde. C’est donc une priorité pour la STIB et Bruxelles Mobilité et chaque année, nous c’est plus de 60 arrêts qui sont réaménagés avec les normes les plus strictes. Nos nouveaux arrêts sont quant à eux bien sûr, conçus d’emblée pour être accessibles. »
« Le CAWaB se réjouit de voir ce projet aboutir. Cette solution très concrète améliorera progressivement l’accessibilité du réseau pour des usagers qui n’ont jusqu’à présent pas accès aux déplacements en tram. Nous avons hâte que le dispositif de fusible soit déployé sur les arrêts, ce qui offrira à terme une nouvelle possibilité de se déplacer en autonomie à de nombreux citoyens. Ceci est également encourageant, car nous militons depuis de nombreuses années pour que la « lacune » soit réduite pour assurer un accès de plain-pied sur le tram, mais aussi sur le métro. Nous espérons qu’un tel dispositif pourra dès lors rendre le métro accessible en autonomie dans un futur proche également», indique Mathieu Angelo, Directeur du CAWaB.

Informer les voyageurs

Toutes les informations sur l’accessibilité du réseau de la STIB sont disponibles sur le site internet et l’application de la STIB. Les voyageurs peuvent donc préparer leur voyage en consultant la liste des arrêts déjà praticables et accessibles.

 

 

 

A propos de La STIB

La Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles (STIB) est la première compagnie belge de transports publics urbains. Elle dessert les 19 communes de la Région de Bruxelles-Capitale ainsi que 11 communes de la périphérie. Elle couvre ainsi une superficie de 241,5 km². Cette société assure les déplacements d’une population de plus de 1 100 000 habitants, auxquels viennent s’ajouter des milliers de navetteurs. Le réseau de la STIB compte 4 lignes de métro, 18 lignes de tram, 52 lignes de bus et 11 lignes de bus de nuit. En 2020, la STIB a assuré 244,2 millions de déplacements.

La STIB
76, rue Royale
1000 Bruxelles