La STIB teste des bus électriques rechargeables en 6 minutes

Les choses bougent sur le réseau de la STIB ! Après la mise en service des premiers bus électriques et hybrides, un premier modèle de véhicule électrique articulé qui se recharge en cours de trajet est lancé dans les rues de la capitale. En plus de leur chargement la nuit au dépôt, les nouveaux véhicules de grande taille se rechargeront aussi sur le réseau durant leur service, afin de s’assurer une autonomie suffisante pour leur gabarit. Les deux premiers exemplaires sont en test à partir du 29 avril sur la ligne 64.

La livraison de nouveaux véhicules se poursuit sur le réseau de la STIB. Après l’arrivée des midibus full électriques, des bus full électriques standards et des bus hybrides électriques standards, c’est au tour des premiers bus full électriques articulés de faire leur apparition sur le réseau de transport en commun bruxellois. Des bus qui seront mis en service dès le 29 avril sur la ligne 64. Leur particularité est qu’ils pourront se recharger en cours de trajet.

Ce projet a profité d’un soutien du projet BENEFIC qui s’inscrit dans le programme européen “Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe”, financé par la Commission européenne.

Rechargés sur le réseau

La STIB teste actuellement différentes technologies de bus électriques afin de déterminer les véhicules les mieux adaptés aux besoins des voyageurs, aux contraintes de l’exploitation et à la topographie bruxelloise. Les bus électriques standards Bluebus, ainsi que les midibus électriques Solaris déjà en service sont équipés de la technologie « overnight charging ». Cela signifie que les batteries de ces bus sont rechargées lorsque le véhicule est au dépôt.

Le temps de rechargement et l’autonomie des véhicules électriques varient en fonction de leur gabarit. C’est pourquoi les 25 bus électriques articulés commandés à la société Solaris sont eux équipés de la technologie « opportunity charging ». Cela signifie qu’en plus d’un chargement au dépôt en dehors des heures d’exploitation, les batteries sont chargées sur le réseau, durant le service, aux terminus de la ligne. Les premiers véhicules seront testés sur la ligne 64. Des poteaux de rechargement ont été installés au terminus de la Porte de Namur et à l’entrée du dépôt de Haren. Les bus sont équipés de pantographes qui leur permettent de capter l’électricité transmise par les bornes de rechargement. Une fois au terminus, le conducteur ou la conductrice fait monter le pantographe et s’assure qu’il est bien connecté afin que la charge s’effectue correctement.

Le temps de charge au terminus ne dure que quelques minutes (environ 6 minutes pour un trajet de terminus à terminus). L’autonomie est de 30 à 40 km, ce qui est amplement suffisant pour une exploitation normale (en moyenne les lignes de bus font 10 km de long) et permet, le cas échéant, de pouvoir « sauter » une recharge en cas de besoin.

En plus des deux chargeurs installés Porte de Namur et des deux chargeurs installés au dépôt de Haren (près du terminus Bordet), les bus sont également chargés au dépôt, sur une période plus longue, la nuit. Plusieurs chargeurs dits « lents » ont donc été installés au dépôt de Haren à cette fin. Des sous-stations électriques ont été aménagées Porte de Namur et à Haren afin d’alimenter tous ces bus en 700V courant continu. Le courant alimentant ces sous-stations est récupéré sur le réseau électrique de la STIB servant à alimenter les trams et les métros.

Ces bus se conduisent comme les autres bus. Le personnel de conduite reçoit une formation spécifique concernant l’utilisation du système de biberonnage: comment positionner correctement le véhicule, faire monter et descendre le pantographe.

Un test sur la ligne 64

Afin de tester cette nouvelle technologie sur le réseau, deux bus électriques articulés seront mis en service sur la ligne 64 entre la Porte de Namur et Haren (Bordet) dès le 29 avril (la desserte jusque Machelen continuera à être assurée par des véhicules standards). Ils s’ajouteront aux autres bus qui desservent déjà la ligne. La STIB pourra ainsi tester l’autonomie de ces véhicules, la vitesse de recharge aux terminus, les procédures d’intervention en cas de soucis techniques aux véhicules ou aux bornes de rechargement…

Durant cette phase de test, ces deux bus circuleront seulement du lundi au vendredi, entre Porte de Namur et Bordet uniquement.

Dès le 31 août, le trajet de la ligne 64 sera modifié dans le cadre du Plan Directeur Bus et la ligne sera limitée à Bordet. A partir de cette date, la ligne 64 sera exploitée entièrement et uniquement par des bus full électriques articulés. Le trajet de Bordet vers Machelen sera dès ce moment-là assuré par la ligne de bus 65.

Renouvellement de la flotte de bus

Midibus électriques, bus hybrides standards et articulés, bus full électriques standards et articulés, au total ce sont 5 commandes de bus qui ont été passées par la STIB, tous avec de nouvelles technologies de propulsion propres.

La mise en service de l’ensemble de ces nouveaux véhicules permettra à la STIB d’augmenter d’un tiers la capacité totale de son réseau de bus d’ici fin 2019.

« L’arrivée de ces nouveaux véhicules sur le réseau est une nouvelle étape vers une flotte de bus plus verte. En testant ces nouvelles technologies la STIB se tourne résolument vers le futur, au bénéfice des voyageurs mais aussi de toutes les personnes qui vivent, travaillent, étudient, se rendent à Bruxelles, en faisant de la capitale une ville plus agréable à vivre, pour toutes et tous », se réjouit Brieuc de Meeûs.

« Pour la première fois en Belgique un bus complètement électrique est rechargé sur le réseau et c’est à Bruxelles que cela se passe. Cela illustre l’engagement de ce gouvernement pour améliorer la qualité de l’air dans notre Région. La STIB montre l’exemple. Nous avons dégagé le budget pour entamer l’électrification de la flotte de bus. Nous avons ainsi initié le changement et j’en suis fier » a déclaré Pascal Smet, ministre bruxellois de la Mobilité et des Travaux publics. 

Contactez-nous
A propos de La STIB

La Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles (STIB) est la première compagnie belge de transports publics urbains. Elle dessert les 19 communes de la Région de Bruxelles-Capitale ainsi que 11 communes de la périphérie. Elle couvre ainsi une superficie de 241,5 km². Cette société assure les déplacements d’une population de plus de 1 100 000 habitants, auxquels viennent s’ajouter des milliers de navetteurs. Le réseau de la STIB compte 4 lignes de métro, 18 lignes de tram, 50 lignes de bus et 11 lignes de bus de nuit. En 2018, la STIB a assuré pas moins de 417,6 millions de déplacements.

La STIB
76, rue Royale
1000 Bruxelles