La STIB teste ses premières navettes autonomes

La mobilité évolue constamment : nouveaux besoins, nouvelles lignes, nouveaux acteurs, nouvelles technologies… Des évolutions que la STIB suit de près. La société de transport public teste ainsi, depuis ce vendredi 7 juin, des navettes électriques autonomes dans un parc de Bruxelles. Des navettes que les voyageurs pourront emprunter gratuitement à partir de fin juin.

Deux navettes autonomes, 100% électriques, sont testées par la STIB depuis ce vendredi 7 juin dans le Parc de Woluwe.

Le projet a vu le jour en partenariat avec Bruxelles Environnement (gestionnaire du Parc de Woluwe), Solvay, USH (Lab Box/D’Ieteren), la commune de Woluwe-Saint-Pierre et le groupe RATP. Le groupe RATP – un des acteurs mondiaux du transport public – teste en effet depuis 2016 des navettes autonomes dans différents environnements, en France et à l’international, avec des retours positifs et une expertise reconnue. Les équipes de la STIB ont rencontré à de nombreuses reprises les équipes RATP pour échanger conseils et bonnes pratiques et s’inspirer de leur expérience.

SAM-e

Les navettes autonomes de la STIB, baptisées « SAM-e », pour « Smart Autonomous Mobility electric », sont de petits véhicules (4m de long, 2m de large) comportant 6 places assises et 6 places debout. Ces navettes, construites par la firme française EasyMile, font l’objet d’une location chez USH (Lab Box/D'Ieteren).

Ces navettes sont équipées de systèmes de détection (Lidar) aux 4 coins du véhicule et sur le toit. La navette détecte à l’aide de ces Lidars les obstacles fixes et en mouvement qui entrent dans son environnement et réagit à la présence de ces obstacles.

Des éléments fixes de repérage (poteaux) sont installés le long du trajet afin de permettre aux navettes de se repérer dans leur environnement. Des poteaux sont également installés pour marquer les arrêts et des quais démontables y sont placés. Ils permettront de faciliter l’embarquement et de débarquement des voyageurs, tout en pouvant être enlevés facilement après le test, afin d’éviter tout impact sur le site classé du Parc de Woluwe.

« Nous nous positionnons clairement comme commune pilote, à Woluwe-Saint-Pierre, pour évoluer vers une smart city », explique Benoît Cerexhe, Bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre. « Nous sommes dès lors très heureux de pouvoir accueillir cette belle initiative de la STIB et d’ainsi y contribuer. Nous le disons à tout le secteur qui vise à digitaliser la ville : Woluwe-Saint-Pierre est ouvert pour jouer les pilotes ».

Habillées aux couleurs de la STIB, les navettes disposent d’une porte électrique d’un seul côté et sont équipées d’une rampe électrique pour les personnes à mobilité réduite.

Les quatre batteries présentes dans chaque navette leur permettent une autonomie suffisante pour une journée d’exploitation. Elles sont rechargées la nuit.

Premier test au Parc de Woluwe

Le site du Parc de Woluwe a été choisi avec Bruxelles Environnement pour son absence de circulation automobile, la largeur de ses allées asphaltées (8 m) et la présence de courbes, ce qui rend le parcours plus intéressant d’un point de vue technique. Pour les voyageurs, il s’agit également d’un magnifique parc urbain (classé Monuments Historiques et Natura 2000), un cadre très agréable propice à la découverte et à l’expérimentation d’une nouvelle forme de mobilité, autonome et électrique.

Il permettra à la STIB de tester ces nouveaux véhicules dans un environnement plus facile. Il permettra également à Bruxelles Environnement d’expérimenter de nouvelles formes de solutions locales de mobilité dans ses grands parcs.

Ces navettes sont tout d’abord testées sans voyageurs lors d’une phase de mise au point et de pré-test : programmation de la cartographie du parcours et essais « à blanc » – sans voyageur –. Ces tests permettront aux navettes de mémoriser leurs parcours.

A partir du 28 juin et jusqu’au 22 septembre, des voyageurs pourront emprunter gratuitement ces deux navettes autonomes qui les transporteront au sein du parc, notamment depuis et vers le Centre Sportif Communal (horeca, plaine de jeux, sports, etc.). Les navettes effectueront un trajet d’environ 1,5 km comprenant 5 arrêts. Elles seront accessibles aux voyageurs les vendredis, samedis et dimanches, de 13h à 19h. Elles circuleront à une vitesse de +/- 10 km/h.

Du personnel STIB sera présent à bord des navettes, afin d’accompagner les voyageurs, récolter leur avis et étudier le comportement de ces véhicules : interactions avec les autres usagers, freinages, etc.

Deuxième test sur le site de Solvay

Un deuxième test est déjà prévu sur le site de Solvay, à Neder-over-Hembeek, entre Toussaint 2019 et Carnaval 2020. Ce site permettra de tester les navettes dans un environnement contrôlé où l’on trouvera également, en plus des piétons et des cyclistes, des voitures, des zones de stationnement et de réels carrefours.

Ces tests permettront d’apprendre à connaître le comportement de ces véhicules, appelés sans doute un jour à circuler dans les rues de Bruxelles, ainsi que d’évaluer les possibilités de développement d’une offre complémentaire à l’offre de la STIB, pour couvrir par exemple les « firsts and last miles », soit la distance séparant un lieu de l’arrêt de bus, tram ou métro le plus proche.

« Il s’agit ici à Woluwe d’un premier test. Notre objectif est tout d’abord de découvrir cette technologie, de la tester dans un site adapté, sans autres véhicules. Dans un deuxième temps, nous allons les tester dans un site apaisé et contrôlé, avec d’autres véhicules motorisés. Il s’agit du site d’une entreprise, très semblable à une ville miniature. Par la suite, d’autres tests pourraient être menés, au sein de grands sites étendus comme un campus, un hôpital, d’autres grands parcs, etc. Nous sommes engagés dans un réel processus d’apprentissage pas-à-pas, avec nos voyageurs et notre personnel », explique Brieuc de Meeûs, CEO de la STIB.

Contactez-nous
A propos de La STIB

La Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles (STIB) est la première compagnie belge de transports publics urbains. Elle dessert les 19 communes de la Région de Bruxelles-Capitale ainsi que 11 communes de la périphérie. Elle couvre ainsi une superficie de 241,5 km². Cette société assure les déplacements d’une population de plus de 1 100 000 habitants, auxquels viennent s’ajouter des milliers de navetteurs. Le réseau de la STIB compte 4 lignes de métro, 18 lignes de tram, 50 lignes de bus et 11 lignes de bus de nuit. En 2018, la STIB a assuré pas moins de 417,6 millions de déplacements.

La STIB
76, rue Royale
1000 Bruxelles