La STIB veut attirer toujours plus de femmes

Lundi 6 mars 2017 — La STIB, avec près de 8.300 collaborateurs, est un employeur incontournable en Région bruxelloise. Un employeur qui attire chaque année davantage de femmes, des collaboratrices toutefois encore trop peu nombreuses au sein de l’entreprise. C’est pourquoi la Société bruxelloise relance une campagne de recrutement destinée aux femmes, pour les inviter en nombre à rejoindre l’entreprise.

De plus en plus de femmes

Les campagnes de recrutement ciblées vers les candidates féminines menées par la STIB ces dernières années semblent porter leurs fruits. 14,5% des nouveaux collaborateurs engagés en 2016 sont en effet des collaboratrices. Fin 2016, les femmes représentaient 9,78% des membres de l’entreprise, contre 9,43% en 2015, 9,05% en 2014 et seulement 6,9% en 2000.

Une évolution positive mais que la STIB souhaite encore renforcer dans les prochains mois et les prochaines années en attirant encore davantage de femmes au sein de l’entreprise.

Des campagnes ciblées

« A la STIB, nous ne demandons pas mieux que d’engager plus de femmes, mais pour cela, il faut qu’elles sollicitent ! C’est pourquoi nous menons depuis plusieurs années des campagnes ciblées pour qu’elles voient la STIB comme un futur employeur de choix.  Un employeur qui offre de nombreux avantages et perspectives d’évolution, mais aussi une égalité de salaire entre les hommes et les femmes », explique Johan Claes, Employer Branding & Sourcing Manager à la STIB.

Pour continuer à attirer et recruter des collaboratrices à tous niveaux, la STIB poursuit en 2017, et tout particulièrement durant la semaine du 8 mars, Journée des droits des femmes, ses campagnes de recrutement ciblant plus particulièrement les femmes : mise en avant des collaboratrices lors de campagnes d’affichage, diffusion de portraits de membres féminines de la STIB dans la presse spécialisée, actions ciblées sur les médias sociaux, …

« Avec plus de 8.200 collaborateurs et une croissance de plus de 40% de son personnel depuis l’an 2000, la STIB est encore et toujours un acteur incontournable de la vie bruxelloise, non seulement en matière de mobilité et d’innovations mais également en matière d’emploi et de perspectives de carrière», souligne le CEO de la STIB, Brieuc de Meeûs. « Des perspectives de carrière accessibles à tous et à toutes, je lance d’ailleurs un appel aux dames afin qu’elles n’hésitent surtout pas à venir nous rejoindre ! ».

 

Plus de 1.000 recrutements en 2016

La STIB avait annoncé en janvier 2016 avoir près de 800 postes à pourvoir en 2016 : des chauffeurs et conducteurs/conductrices, des ingénieurs, des profils techniques en électricité, électronique, électromécanique, IT, … Et le défi a été relevé ! L’an dernier, la société a procédé à 1.010 recrutements. En plus des 243 mutations internes, pas moins de 767 nouveaux collaborateurs ont rejoint l’entreprise. Au 31 décembre 2016, la STIB comptait 8.295 collaborateurs (+4% par rapport au 31/12/2015). Depuis l’an 2000, les effectifs de la STIB ont augmenté de 41%. Cela représente 2.416 nouveaux postes créés.

 « Offrir une place aux femmes au sein de la STIB, c’est un objectif qui me tient à cœur. Ces dernières semaines, lors de plusieurs petits déjeuners, j’ai rencontré les représentantes des différents métiers à la STIB. J’ai été frappé par leur motivation et leur satisfaction à travailler à la STIB. Elles sont des exemples qui ne demandent qu’à être rejointes par d’autres femmes. J’ai encouragé la STIB à mettre en place des mesures pour promouvoir l’emploi féminin, car il est indispensable que  la STIB soit la vitrine de notre société et un modèle en matière d’égalité des genres »,  déclare Pascal Smet, Ministre bruxellois de la Mobilité.