Le métro de Bruxelles fête ses 40 ans

Mardi 30 août 2016 — Il y a bientôt 40 ans, le premier métro bruxellois s’élançait sous les artères de la capitale. Un métro qui allait révolutionner le transport public à Bruxelles et conquérir les voyageurs. 40 ans plus tard, le métro d’aujourd’hui n’a plus grand chose à voir avec celui de 1976 : lignes, stations, rames, fréquences, … l’évolution est impressionnante. Et ce n’est pas fini ! D’importants investissements sont prévus pour développer et moderniser le réseau souterrain.  La STIB, Bruxelles Mobilité et la Région de Bruxelles-Capitale vous invitent à fêter cet anniversaire à l’aube d’une nouvelle ère pour le métro de Bruxelles. En vue des 40 ans du métro, le 20 septembre prochain, la STIB vous fait découvrir aujourd’hui la petite et grande histoire de ce moyen de transport public souterrain au travers d’une timeline interactive.

Le premier métro bruxellois a démarré le 20 septembre 1976. A l’époque, il n’y avait que quelques stations de métro et une seule ligne. Aujourd’hui, près de 40 ans plus tard, le métro bruxellois a bien changé : 4 lignes de métro, 59 stations (69 avec le pré-métro), des rames modernes, des fréquences de passage élevées, … Et les projets ne manquent pas pour le futur, avec notamment l’extension du métro vers le nord de la ville dans les prochaines années et le renouvellement de la signalisation, qui permettront d’augmenter encore la capacité du métro.

« Le métro constitue l’épine dorsale de notre réseau. Chaque jour ce sont 714 collaborateurs, des conducteurs, des dispatcheurs mais aussi des techniciens, des moniteurs, … qui oeuvrent à faire rouler nos 66 rames de métro et font bouger Bruxelles », souligne Brieuc de Meeûs, CEO de la STIB.

Avec plus de 370 millions de voyages réalisés l’an dernier, le réseau de la STIB – et son métro - accueille chaque année de plus en plus de voyageurs. Afin d’accueillir ces voyageurs toujours plus nombreux et continuer à leur offrir des transports publics toujours plus performants, la STIB et Bruxelles Mobilité investissent dans de nombreux projets. Des projets soutenus par le Gouvernement bruxellois qui a décidé, dans son Plan d’investissement 2015-2025, de prévoir 5,2 milliards d’euros pour permettre à la STIB de mener à bien ces nombreux projets.

Et un des projets phares de ces prochaines années concerne le métro, avec la conversion de l’actuel axe de pré-métro nord-sud, entre Albert et Gare du Nord, en métro et le prolongement du métro vers le nord de la ville,  avec la création de sept nouvelles stations. Sans oublier le remplacement de la station Lemonnier par une nouvelle station sous l’avenue Stalingrad et la transformation de la station Albert en véritable station de correspondance.

Des projets qui s’accompagnent également de la commande de nouvelles rames de métro, d’une modernisation de la signalisation et de la construction de nouveaux dépôts pour accueillir ces véhicules.

«C’est un grand plaisir pour moi de préparer les célébrations pour les 40 ans du métro bruxellois ! » déclare Pascal Smet. « Loin de vieillir, le métro se rénove, se transforme et s’adapte tant en terme d’infrastructure que de services pour répondre aux exigences des voyageurs. Depuis son entrée en service en 1976, le métro bruxellois a grandi. Il va encore le faire. Le métro transporte aujourd’hui environ 135 millions de voyageurs chaque année ce qui représente plus de 35% des voyages totaux de la STIB. Bruxelles peut donc être fière de son métro. En route maintenant vers les 50 ans et la création d’une nouvelle ligne de métro ! », a déclaré le Ministre bruxellois de la Mobilité et des Travaux Publics.

 « Depuis la création de la Région bruxelloise, Bruxelles Mobilité s'est fortement investie dans le  développement et la maintenance du réseau métro, en réalisant de grands  travaux d'infrastructure (extension jusqu'à Erasme, bouclage de la petite ceinture métro...) et en améliorant l'accessibilité de l'ensemble des stations, notamment pour les personnes à mobilité réduite. Nos ingénieurs se mobilisent aujourd'hui pour rencontrer les défis techniques du métro de demain mais aussi améliorer la qualité de l'aménagement des stations et leur intégration urbanistique », indique Jean-Paul Gailly, Directeur général de Bruxelles-Mobilité.

40 ans, ça se fête !

40 ans, cela se fête. Dès septembre, le réseau souterrain accueillera Wunderground, un véritable festival d’art contemporain :expo, danse, street art…. Une quinzaine de stations de métro seront le théâtre de nombreux événements artistiques.   Le coup d’envoi des festivités coïncidera avec la semaine de la mobilité.
Le dimanche sans voiture, le dépôt métro de Delta ouvrira ses portes au public qui pourra ainsi découvrir les coulisses du métro: simulateur, ateliers techniques, installations de remisage, …
Un anniversaire qui se veut aussi participatif. Vos souvenirs, vos anecdotes, vos clichés, vos documents, … la STIB et Bruxelles Mobilité vous invitent à les partager sur la timeline interactive sur l’histoire du métro (metro40.stib.brussels), accessible dès aujourd’hui. Au travers de textes, photos et vidéos vous pourrez revivre toutes les grandes étapes qui ont marqué l’histoire du métro d’hier à aujourd’hui.

Historique du métro bruxellois : Du pré-métro au métro

Tout a commencé en 1969 par la mise en service du pré-métro, une particularité qu’on ne retrouve qu’à Bruxelles. Plus rapide à construire, le pré-métro, exploité par des trams, permet de répondre rapidement aux besoins de mobilité grandissant dans la capitale, tout en offrant des tunnels et stations répondant au gabarit et aux impératifs du futur métro. Des chantiers de construction inédits pour la capitale, réalisés par les équipes de la STIB et de Bruxelles Mobilité, qui ont marqué les esprits des Bruxellois. Lors du lancement du pré-métro l’engouement des voyageurs est immédiat et la fréquentation augmente rapidement. Ces infrastructures seront ensuite, en partie, progressivement adaptées, afin d’accueillir les premiers métros le 20 septembre 1976.

1976, le premier métro s’élance

Le 20 septembre 1976, la première rame de métro s’élance sur  la ligne 1. Cette première ligne de métro est composée d’un tronc commun entre De Brouckère et Merode (7 stations) et se sépare ensuite en deux branches, l’une vers Tomberg (4 stations) et l’autre vers Beaulieu (5 stations).

De 1976 à aujourd’hui

A son lancement, le métro représente un tronçon de 11,6 km et la fréquence de passage était d’un métro toutes les 4 minutes sur le tronc commun et un métro toutes les 8 minutes sur les antennes. 5 millions de voyageurs sont transportés la première année.

En 40 ans, le métro bruxellois a bien changé ! Il compte aujourd’hui 4 lignes (dont une partie en tronçons communs) et un total de 59 stations (69 stations avec le pré-métro), pour une longueur totale de 39,9 km. Avec une fréquence de passage, en heures de pointe, sur la ligne 1-5, d’un métro toutes les 2,5 minutes sur le tronc commun et d’un métro toutes les 5 minutes sur les antennes, ce sont 134,9 millions de voyages qui ont été réalisés en métro l’an dernier.

Le 20 septembre 1976: l'inauguration du métro par le Roi Baudouin