Les accidents de tram en baisse à la STIB

Mercredi 17 octobre 2018 — Le nombre d’accidents impliquant un tram de la STIB diminue. En un an, le réseau tram enregistre une baisse de 6,4%. Un excellent résultat, dû notamment aux campagnes de prévention internes et externes et qui vaut à la STIB d’être primée par le Conseil européen pour la sécurité des transports. Mais chaque accident reste un accident de trop, c’est pourquoi la société bruxelloise de transport public sensibilise une nouvelle fois ses voyageurs et tous les usagers de la route à être vigilants et à ne pas se laisser surprendre par le passage des trams.

Les trams ont parcouru 15,6 millions de kilomètres sur le réseau de la STIB en 2017, un chiffre en hausse d’année en année (15,15 millions en 2016, +3%). Sur la même période, le nombre d’accidents impliquant un tram a lui, diminué, passant de 1.664 accidents en 2016 à 1.557 accidents en 2017 (-6,4%). Le nombre d’accidents était déjà en baisse en 2016 (-4% par rapport à 2015, -10% entre 2015 et 2017).

Le nombre d’accidents impliquant un tram et un piéton a également diminué, passant de 52 en 2016 à 45 en 2017. On déplore toutefois un accident mortel. Le nombre d’accidents impliquant un tram et un cycliste est resté stable, avec 17 accidents en 2017 contre 17 en 2016.

Rester vigilant, toujours

La diminution des accidents – et des accidents impliquant les piétons – est une bonne nouvelle, mais chaque accident reste un accident de trop.

Les usagers l’oublient peut-être ou l’ignorent, le tram n’est pas un véhicule comme les autres. Véhicule lourd, circulant sur rail, il ne peut pas s’écarter de sa trajectoire pour éviter un obstacle. L’adhérence de ses roues sur les rails, en cas de freinage, est également moindre que celle des véhicules sur pneus, ce qui signifie que sa distance de freinage est plus importante. Un tram qui circule à 40 km/h a en effet besoin d’environ 56 mètres pour s’arrêter, soit au moins une fois sa longueur.

Il faut donc toujours rester vigilant à l’approche d’un tram, d’un site propre ou d’un arrêt. D’autant plus à l’automne, période où la chute des feuilles et la baisse de la visibilité rendent les rails plus glissants et les autres usagers moins visibles pour les conducteurs.

Une campagne pour informer

C’est pourquoi la STIB relance chaque année à cette période sa campagne de sensibilisation des conducteurs mais aussi des voyageurs et autres usagers de la route, afin qu’ils redoublent de prudence et d’attention à l’approche d’un tram. Car les facteurs d’inattention sont nombreux : smartphones, écouteurs, voyageurs qui courent pour attraper un bus ou un tram et ne voient pas l’autre tram arriver, …

« Les personnes qui traversent derrière un véhicule à l’arrêt, ou en mouvement, sont cachées jusqu’au dernier moment aux yeux du conducteur ou de la conductrice du tram qui arrive en sens inverse, ce qui se révèle très dangereux car le conducteur ne sait plus éviter l’impact», souligne Amal Kammachi, Risk & Safety manager au tram. « Traverser juste devant un véhicule à l’arrêt est aussi très dangereux car le conducteur ne peut pas vous voir à cause de la hauteur du véhicule. D’une manière générale, il faut toujours bien s’assurer d’un contact visuel avec le conducteur ou la conductrice avant de traverser lorsque le tram est à l’arrêt. »

Sensibiliser les enfants et les jeunes

Sensibiliser les enfants et les jeunes aux bons comportements à adopter à l’approche d’un tram, d’un site propre ou à un arrêt, est également essentiel. C’est pourquoi l’équipe sociétale de la STIB se rend dans les écoles afin d’informer élèves et étudiants. En compagnie d’un conducteur ou d’une conductrice, ils les sensibilisent au fonctionnement du tram, aux dangers liés à l’usage du smartphone ou au port d’écouteurs à l’approche d’un tram, à l’importance de ne pas adopter de comportement pouvant les mettre en danger aux arrêts, comme par exemple en se poussant les uns les autres ou en jouant avec les sacs de leur camarades, ou bien en courant pour attraper le tram et bloquer les portes.

« Nous menons actuellement des actions de prévention et de sensibilisation dans plusieurs écoles situées près de la nouvelle ligne de tram 8. Durant deux heures, on explique aux élèves ce à quoi ils doivent être attentifs à l’approche d’un tram, pourquoi courir ou avoir les yeux rivés sur son GSM peut être dangereux, pourquoi le tram a toujours priorité,… », explique Mustapha Boudchich, de l’équipe sociétale de la STIB. « On leur montre également la vidéo réalisée en interne qui raconte l’histoire vraie de Lucas, un jeune garçon impliqué dans un accident de tram en 2016. Heureusement, il s’en est sorti indemne, mais son histoire touche énormément toutes les personnes qui regardent la vidéo. Si cela peut les amener à plus de vigilance et éviter ainsi les accidents, nous aurons réussi notre mission ! »

La STIB primée par le Conseil européen pour la sécurité des transports

Le Conseil européen pour la sécurité des transports (ETSC – European Transport Safety Council) vient de décerner ce mercredi ses prix 2018 (PRAISE  Awards – Preventing Road Accidents and Injuries for the Safety of Employees) qui récompensent les efforts réalisés par les entreprises pour améliorer la sécurité routière dans le cadre du travail. La Business Unit Tram de la STIB a reçu le prix dans la catégorie autorité publique.

Ce prix vient récompenser les efforts réalisés pour réduire le nombre d’accidents et de blessés sur son réseau. Le Conseil européen pour la sécurité des transports a relevé les nombreuses mesures mises en place : collecte et analyse de données, identification et aménagement des sites sensibles, formation du personnel de conduite, fixation d’objectifs annuel de réduction des blessés, actions de sensibilisation et de prévention…

Copyright Gérard Dufrasne
Copyright Gérard Dufrasne