Skip to Content

Les accidents de tram en baisse pour la 5e année consécutive

La STIB a noté en 2020 une importante diminution du nombre d’accidents impliquant des trams. Une tendance à la baisse qui se confirme d’année en année. Afin de poursuivre dans cette voie, la STIB invite, à la veille de l’automne, des jours plus courts et de la chute des feuilles, tous les usagers de la route à redoubler de prudence à l’approche de rails de tram.

Le nombre d’accidents de la circulation impliquant des trams de la STIB a baissé de 30% entre 2019 et 2020. Une tendance à la baisse accentuée par la crise sanitaire, qui a vu les déplacements limités pendant plusieurs mois au strict nécessaire. Mais même si le nombre de kilomètres parcourus par les trams de la STIB en 2020 a baissé de 7,76 % par rapport à 2019, la diminution des accidents impliquant des tramways reste très importante et confirme les bons résultats engrangés ces dernières années. En effet, depuis 2016, le nombre d’accidents de tram n’a cessé de diminuer. Une excellente nouvelle qui est le résultat de nombreuses actions menées par la STIB et son personnel pour sécuriser son réseau et ses abords.

Vigilance accrue en faveur des usagers faibles

La STIB déplore en 2020 27 accidents impliquant des trams et des piétons et 19 collisions avec des cyclistes. Cela représente une diminution moyenne de 30% par rapport à 2019, et ce, malgré l’augmentation du nombre de cyclistes et l’apparition de nouveaux moyens de mobilité parfois très peu visibles depuis un poste de conduite et qui nécessitent une vigilance constante de la part des conducteurs et conductrices de la STIB. Depuis 2016, le nombre d’accidents de tram est en constante diminution, avec 52 accidents tram-piéton en 2016, 45 en 2017, 39 en 2018 et 38 en 2019, 27 en 2020.

Le retour de l’automne et de la vie en ville

Ces bons résultats ne peuvent cependant pas faire oublier l’importance des campagnes de sensibilisation. Au début de l’automne, les rails sont plus glissants avec la chute des feuilles, rendant le freinage des trams encore plus difficile, et il y a moins de visibilité avec les jours qui raccourcissent. C’est pourquoi la STIB incite son personnel à redoubler de vigilance et rappelle aux autres usagers de la route la priorité accordée au tram, dont la distance de freinage est beaucoup plus importante que celle d’un véhicule sur pneus. Cette année, un facteur de risque supplémentaire s’ajoute avec le retour progressif à la vie en ville : nombre de personnes ont perdu l’habitude de se déplacer en ville et doivent donc se réhabituer à la présence des trams. Dans un contexte où il y a progressivement de plus en plus de trafic et d’animation, la vigilance de chacun est de mise à l’approche d’un tram.

Une trajectoire fixe et 40 m pour s’arrêter

Un tram qui circule à 40 km/h a besoin de 40 m pour s’arrêter, ce qui représente au moins une fois sa longueur. De plus, un tram ne peut pas dévier de sa trajectoire pour éviter un obstacle. Pour ces raisons, les trams ont priorité sur les autres usagers de la voie publique. La STIB tient à rappeler ce point du Code de la route et à sensibiliser les autres usagers de la voie publique, en particulier les usagers faibles, plus vulnérables. Pour ce faire, elle illustre de façon ludique la distance de freinage d’un tram, équivalente à un troupeau de six éléphants, de quoi attirer le regard, interpeler et, surtout, sensibiliser.

« Le tram est prioritaire pour des raisons techniques et de sécurité, car il ne peut pas freiner aussi bien qu’un véhicule sur pneus. Il est donc important que les cyclistes s’écartent à l’approche d’un tram et que les piétons respectent bien les feux. Un tram en cache parfois un autre, il faut donc faire attention quand on traverse les rails. Et la fréquence est telle sur le réseau de la STIB qu’il n’est plus nécessaire de courir. Il vaut mieux attendre 5 minutes le tram suivant que se mettre en danger », rappelle Amal Kammachi, risk & safety manager au tram.

De nombreuses autres actions sont menées par la STIB en vue d’encore toujours mieux sécuriser son réseau. Une attention particulière est portée lors de la formation du personnel de conduite à la conduite défensive et à la prévention des accidents. À cela s’ajoute l’utilisation systématique des avertisseurs sonores à chaque arrivée et départ d’arrêt ainsi que le déploiement d’aménagements urbains dans les zones sensibles (marquages au sol, dispositifs clignotants, chicanes…).

Story image

 

A propos de La STIB

La Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles (STIB) est la première compagnie belge de transports publics urbains. Elle dessert les 19 communes de la Région de Bruxelles-Capitale ainsi que 11 communes de la périphérie. Elle couvre ainsi une superficie de 241,5 km². Cette société assure les déplacements d’une population de plus de 1 100 000 habitants, auxquels viennent s’ajouter des milliers de navetteurs. Le réseau de la STIB compte 4 lignes de métro, 17 lignes de tram, 53 lignes de bus et 11 lignes de bus de nuit. En 2020, la STIB a assuré 244,2 millions de déplacements.

La STIB
76, rue Royale
1000 Bruxelles