Les voyageurs reprennent progressivement le chemin du métro

La fréquentation du métro revient petit à petit à la normale.  Alors que les jours qui ont suivi les attentats du 22 mars, le nombre de voyages enregistrés sur le réseau de métro a chuté de 90%, la fréquentation du métro n’a cessé de progresser au fur et à mesure de la réouverture des stations et de l’extension des plages d’exploitation. Le 29 avril,  le métro n’accueillait  plus que 19% de voyageurs en moins qu’en situation normale. Cette perte de clientèle du métro s’est en  partie reportée  sur le réseau de surface.  Un mois après les attentats,  le nombre total de validations sur l’ensemble du réseau de la STIB affiche une baisse de seulement  9% par rapport à la même période l’an dernier.

La circulation du métro bruxellois a été interrompue suite à l’attentat perpétré à  la station Maelbeek, le 22 mars. Le jour suivant, la STIB a pu exploiter partiellement les lignes de métro 1 et 5, avec un nombre de stations desservies  limité à 14.  Le 25 mars, la STIB pouvait à nouveau exploiter les quatre lignes de métro, avec 39 stations sur 69 accessibles aux voyageurs, et un horaire partiel de 07h à 19h. Le 10 avril, 51 des  69 stations de métro étaient accessibles de 07h à 21h. Le 13 avril, toutes les stations de métro, à l’exception de la station Maelbeek, ont  été rouvertes, de 06h à 22h, et depuis le 25 avril, l’ensemble du réseau est exploité normalement de début à fin de service.

Cette exploitation partielle –nombre limité de stations accessibles et horaires réduits – du réseau de métro, de même que l’impact psychologique de l’attentat,  ont eu une forte incidence sur la fréquentation des transports publics de la STIB. Les premiers jours après l’attentat, la STIB a enregistré une diminution importante du nombre de voyages réalisés dans le métro : moins 93% le mercredi 23 mars, - 89% le jeudi 24 mars, -71% le vendredi 25 mars. Au cours des deux semaines des vacances de Pâques, une diminution de 60% du nombre de voyageurs dans le métro par rapport à la même période l’an dernier a été observée.

La STIB dispose actuellement de données chiffrées jusqu’au 29 avril. A cette date, l’ensemble du réseau de métro était exploité de début à fin de service et la perte d’exploitation n’était plus que de 19%. Il ressort de ces premiers chiffres que les voyageurs reprennent progressivement  le chemin du métro.  

La perte de fréquentation du métro s’est  partiellement reportée sur les  trams et bus en surface. Les chiffres du 29 avril indiquent  un nombre total de validations (bus, tram et métro) inférieur de seulement 9% aux résultats enregistrés sur la même période en 2015.

Maintenant que le réseau de métro est à nouveau exploité entièrement depuis le 25 avril et de début à fin de service, le nombre de voyageurs revient progressivement à la normale.

Contactez-nous
A propos de La STIB

La Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles (STIB) est la première compagnie belge de transports publics urbains. Elle dessert les 19 communes de la Région de Bruxelles-Capitale ainsi que 11 communes de la périphérie. Elle couvre ainsi une superficie de 241,5 km². Cette société assure les déplacements d’une population de plus de 1 100 000 habitants, auxquels viennent s’ajouter des milliers de navetteurs. Le réseau de la STIB compte 4 lignes de métro, 18 lignes de tram, 51 lignes de bus et 11 lignes de bus de nuit. En 2019, la STIB a assuré pas moins de 433,5 millions de déplacements.

La STIB
76, rue Royale
1000 Bruxelles