Marconi, un dépôt de tram durable au Sud de Bruxelles

Vendredi 27 avril 2018 — Le dépôt de tram Marconi est aujourd’hui totalement opérationnel. Situé à la frontière d’Uccle, Forest et Drogenbos, ce nouveau dépôt, construit dans le respect de l’environnement, peut accueillir jusqu’à 75 véhicules dans la partie dépôt et 10 véhicules dans l’atelier.

Chaque année, les trams de la STIB parcourent davantage de kilomètres. En 2016, pas moins de 126,4 millions de voyages ont été réalisés par les trams de la Société bruxelloise de transport public, pour un total de 15,1 millions de km parcourus. Pour abriter et entretenir ses véhicules, et les répartir au mieux sur l’ensemble de la Région bruxelloise, la STIB avait besoin d’un nouveau dépôt. C’est chose faite avec le dépôt Marconi, dont la construction a débuté en 2015 et qui est aujourd’hui totalement opérationnel.

Le dépôt Marconi

Ce nouveau dépôt a été construit chaussée de Ruisbroek, à la frontière d’Uccle, Forest et Drogenbos. Sa localisation par rapport au réseau de tram existant et aux autres dépôts de tram permet de limiter le nombre de kilomètres morts entre le dépôt et les lignes à exploiter, soit la distance parcourue par un tram entre son dépôt et la prise en charge effective de voyageurs sur le réseau.

D’une superficie de 27.000 m², il permet d’entreposer 75 trams. Il comporte également un hall d’entretien, pouvant accueillir 10 véhicules, destiné à l’entretien de première ligne des véhicules (lavage avec un aspirotram et le tramwash, sablage, entretien des roues, …). Le dépôt possède 22 voies au total. Il y a également un bâtiment administratif, abritant les départements exploitation et technique ainsi que les commodités pour le personnel. Au total, le dépôt peut accueillir plus de 170 travailleurs.

Actuellement, les trams entreposés à Marconi desservent 5 lignes (4, 32, 82, 97 et 92) et l’offre est amenée à évoluer dans les mois qui suivent.

Un dépôt écologique soutenu par l’Europe

Lors de la construction du dépôt, une attention particulière a été portée à la qualité architecturale du bâtiment, son intégration dans son environnement mais également le volet écologique.

En échange d’une partie du terrain, pris sur le complexe voisin d’Uccle Sport, la Région bruxelloise a pris en charge la construction d’un nouveau Club House, le réaménagement des terrains de sport et du parking. Une attention particulière a également été apportée à l’harmonie entre les matériaux utilisés et l’environnement vert autour du dépôt. Les plantations tout autour du site sont constituées de plantes indigènes. Une promenade verte régionale, financée en partie par Bruxelles Environnement, ainsi qu’une pépinière, destinée aux étudiants de l’Ecole Horticole d’Uccle, sont en cours de finalisation aux abords du site.

En matière d’écologie, le nouveau dépôt abrite entre autres un bassin de récupération d’eau de pluie de 695 m³ (eau qui sera utilisée pour les sanitaires et le lavage des trams), un système de pompe à chaleur pour le chauffage et l’eau chaude, 600 panneaux photovoltaïques, une grande majorité d’ampoules LED, des détecteurs de lumière/mouvements, etc.

Un tapis de sol antivibratoire a également été installé à l’entrée du dépôt, ainsi qu’un mur anti-bruit de 140 mètres tout autour du dépôt, afin de protéger les riverains des bruits éventuels provenant du dépôt.

Le dépôt Marconi s’inscrit dans le cadre du projet européen « Tramstore 21 », partenariat de pays européens dont le but est de construire à Bruxelles, et dans les villes partenaires (Rotterdam, Dijon, Blackpool), un dépôt de tram qui s’intègre à son environnement et respecte les principes du développement durable. Ce projet est co-financé par le Fonds européen de développement régional (FEDER), dans le cadre du Programme Interreg Europe du Nord-Ouest (ENO), qui incite les organisations publiques, scientifiques, privées ou issues de la société civile à coopérer en vue d'améliorer le développement économique, environnemental, territorial et social des régions de l'Europe et dont l’objectif est de promouvoir une croissance intelligente, durable et inclusive.

Il suit également le programme BREEAM, un programme britannique qui encourage l’utilisation de matériaux et ressources durables.  Le bâtiment a obtenu la certification BREEAM, niveau « VERY GOOD ». Les matériaux utilisés sont dans leur majorité des matériaux recyclables.  Par ailleurs, durant le chantier, une attention particulière a été apportée à la gestion de la pollution des sols, l’évacuation des terres polluées et leur traitement dans une centrale, ainsi qu’au recyclage des déchets.  Un programme de gestion de la pollution a également été mis en place, pour un suivi sur plusieurs années.

 « Nous avons un bâtiment qui est à la fois beau et spécial, architecturalement parlant. C’est une référence pour le dépôt du futur, aussi bien dans le secteur  éco-dynamique que dans le domaine des énergies renouvelables », explique Jean-Pierre Claus, responsable d’entité à Marconi.

Une inauguration en fête samedi

Le dépôt Marconi sera inauguré officiellement le samedi 28 avril lors d’une fête qui réunira riverains, personnel de la STIB et partenaires du projet. Une étape essentielle pour ce dépôt qui met en avant son intégration dans son environnement.

De nouveaux trams en commande

Pour rappel, la STIB a conclu un accord-cadre en février dernier avec la société Bombardier pour l’achat d’environ 175 nouveaux trams, avec une première commande, ferme, de 60 véhicules. Ces véhicules permettront de remplacer une partie des trams les plus anciens et participeront à l’extension du parc de trams. Les premiers véhicules seront livrés au printemps 2020. Le dépôt Marconi accueillera une partie de ces nouveaux trams.

« Aujourd’hui un nouveau dépôt écologique, l’année prochaine de nouveaux véhicules, bientôt de nouvelles lignes…Notre réseau de tram continue de s’étendre, au bénéfice des voyageurs mais aussi de la mobilité à Bruxelles en général et je suis fier d’œuvrer, au côté de l’ensemble du personnel de la STIB, à la mobilité de demain », confie Brieuc de Meeûs, CEO de la STIB.

« Les transports en commun sont une priorité. Si nous achetons des nouveaux trams, nous concevons aussi des dépôts comme celui-ci pour les garer. Il s’agit de projets qui prennent du temps. Marconi pour les trams est fini. Erasme pour les métros est en cours de construction. Sur ce site se tenait une ancienne usine de produits chimiques. Tout a été assaini et réhabilité. Une salle de sport a été construite pour Uccle Sport et la promenade verte réaménagée. Désormais, quand on conçoit une telle infrastructure, on veille à son intégration dans le milieu urbain. Région et STIB travaillent ensemble pour améliorer Bruxelles », a déclaré Pascal Smet, ministre bruxellois de la Mobilité.