Métro 3 : visite du chantier de la future station Toots Thielemans

D’ici quelques années, Bruxelles aura une nouvelle ligne de métro. La ligne 3 reliera la station Albert à Bordet, au nord de la ville, en passant par l’actuel axe de pré-métro Nord-Sud. Un chantier très important, dont les travaux ont déjà débuté il y a un an et qui se déroulera en plusieurs phases. Les travaux préparatoires de la future station Toots Thielemans se terminent et le chantier entrera bientôt dans sa deuxième phase.

Bruxelles se développe, grandit, évolue et les besoins en mobilité de ses habitants, navetteurs et touristes également. Pour y répondre, les projets de développement des transports publics sont nombreux, avec notamment la création d’une toute nouvelle ligne de métro, la ligne 3, qui reliera Albert à Bordet.

Chantier en plusieurs phases

La création de cette nouvelle ligne se fera en deux étapes : premièrement, l’axe de pré-métro Nord-Sud, qui relie actuellement la station Albert à la Gare du Nord, sera transformé en axe de métro. L’ouverture de cette première partie de ligne est prévue d’ici fin 2024. Elle permettra de répondre à l’engorgement actuel de l’axe Nord-Sud arrivé à saturation. Pour ce faire, la station Albert sera transformée en station multimodale et une toute nouvelle station de métro, la station Toots Thielemans, sera créée dans le quartier de la Gare du Midi ainsi que des tunnels de raccordement.

Deuxième étape: un nouveau tunnel de métro sera creusé entre la Gare du Nord et Bordet et sept nouvelles stations de métro seront construites.

D’ici 2030, la ligne de Métro 3 sera totalement opérationnelle et reliera directement Albert à Bordet, offrant une nouvelle connexion rapide et à haute capacité pour l’ensemble des voyageurs.

Toots Thielemans

La station Lemmonier et ses tunnels, où passent actuellement les trams de l’axe de pré-métro Nord-Sud, ne sont pas adaptés au passage des rames de métro. Une nouvelle station de métro doit donc être construite à proximité afin de permettre la conversion de l’axe de pré-métro en métro.

Cette nouvelle station a été baptisée Toots Thielemans, en l’honneur du musicien de jazz, décédé en 2016, qui a vécu dans le quartier des Marolles. La station se situera principalement sous l’avenue de Stalingrad (une partie des tunnels se situant également sous le boulevard Jamar, le boulevard du Midi et le Palais du Midi). La station Lemonnier continuera à accueillir des trams (les lignes 51 et 82 aujourd’hui). Elle sera reconstruite et reliée à la future station Toots Thielemans par un passage souterrain sous le boulevard du Midi.

Deuxième phase du chantier

Les travaux préparatoires de déplacements des impétrants, sous la coordination de Vivaqua et de Silbelga, ont débuté il y a un an environ dans le quartier de la station de pré-métro Lemonnier et arrivent à leur fin.

Une nouvelle étape va débuter  avec le démarrage  des travaux de génie civil pour la construction de la future station Toots Thielemans sous l’avenue Stalingrad. Des nouveaux tunnels qui passeront sous le Palais du Midi, le boulevard du Midi et le boulevard Jamar seront également construits afin de relier la nouvelle station aux infrastructures existantes.

Plan d’accompagnement

De nombreuses mesures d’accompagnement sont prises dans le cadre du Pacte Toots Thielemans afin de limiter au maximum l’impact de cet important chantier sur les riverains et commerçants du quartier. Un ombudsman (médiateur) a été désigné et est en contact permanent avec eux, via notamment le point d’information installé boulevard Lemmonier. Riverains et commerçants sont régulièrement informés lors des sessions d’informations organisées, ainsi que via la distribution d’avis, brochures et newsletters. Des dédommagements sont par ailleurs prévus par la Région à travers le Pacte Toots Thielemans pour les commerçants touchés par les travaux.

Une fois les travaux terminés, un réaménagement qualitatif complet de l’espace public en surface est prévu. Riverains et commerçants sont invités à participer à son élaboration  au travers d’un trajet participatif.

" On le sait, la fréquentation du réseau de la STIB explose : entre 2009 et 2019, elle a augmenté de 50%, pour atteindre 434 millions de voyages comptabilisés fin 2019. Et ce n’est pas fini ! Bruxelles continue de se développer et les besoins de mobilité augmentent. L’’axe de pré-métro Nord-Sud est saturé. C’est pourquoi la création de cette nouvelle ligne de métro est essentielle, non seulement pour le nord de la ville mais pour tous les voyageurs. Chaque nouvelle étape nous rapproche de cette nouvelle offre de mobilité efficace et rapide pour tous et toutes », se félicite Brieuc de Meeûs, CEO de la STIB.

« Les travaux ont commencé ! Nous espérons qu’ils ne prendront pas plus de retard et que nous pourrons bientôt compter sur une ligne de métro supplémentaire comme alternative de mobilité rapide et efficace pour les Bruxellois et les Bruxelloises », rajoute la Ministre de la mobilité Elke Van den Brandt.

“Bruxelles grandit et évolue et de ce fait la mobilité de notre Ville. La nouvelle ligne 3 du métro assurera une liaison souterraine à travers le Pentagone et permettra également d'assurer une connexion nécessaire entre le nord et le sud de Bruxelles, en passant par le Centre-ville. Pour ce faire, des travaux devront notamment être effectués dans l’avenue de Stalingrad. Je ne cache pas que cette période risque d’être difficile pour les commerçants et les habitants de ce quartier. C’est d’ailleurs pour ces raisons que la Ville a signé un pacte avec la STIB afin de prévoir les accompagnements nécessaires à la bonne tenue de ce chantier, dans le but de fournir des garanties aux riverains et commerçants. Une requalification de l’espace public sera réalisée à la suite de ces travaux et donneront l’opportunité de repenser au “futur” de l’avenue de Stalingrad. Grâce à un processus participatif, les riverains et les commerçants pourront exprimer leurs opinions et participer au réaménagement de l'avenue après les interventions de la STIB", déclare Philippe Close, bourgmestre de la Ville de Bruxelles.

Contactez-nous
A propos de La STIB

La Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles (STIB) est la première compagnie belge de transports publics urbains. Elle dessert les 19 communes de la Région de Bruxelles-Capitale ainsi que 11 communes de la périphérie. Elle couvre ainsi une superficie de 241,5 km². Cette société assure les déplacements d’une population de plus de 1 100 000 habitants, auxquels viennent s’ajouter des milliers de navetteurs. Le réseau de la STIB compte 4 lignes de métro, 18 lignes de tram, 51 lignes de bus et 11 lignes de bus de nuit. En 2019, la STIB a assuré pas moins de 433,5 millions de déplacements.

La STIB
76, rue Royale
1000 Bruxelles