Payer son voyage avec une carte réutilisable plus avantageux à partir du 11 octobre à la STIB

La possibilité de pouvoir acheter et valider directement son titre de transport au moyen de sa carte bancaire ou de son smartphone séduit déjà de nombreux voyageurs. Depuis le lancement de ce nouveau système, le compteur de la STIB affiche plus de 265.000 transactions effectuées au moyen de ce nouveau mode de paiement. Un nouveau pas sera franchi le 11 octobre prochain. Afin d’encourager l’utilisation de titres de transport réutilisables, un supplément de 0,5 euro sera appliqué au ticket papier jetable. Une raison de plus d’opter pour le paiement par carte.

La STIB a lancé en juillet dernier un nouveau mode de paiement permettant d’acheter facilement et totalement sans contact un titre de transport : le système EMV (Europay Mastercard Visa). Concrètement, cela signifie que le voyageur peut directement acheter et valider un titre de transport au moyen de sa carte de banque ou de son smartphone. En plus de rendre l’achat de titres plus rapide et surtout de faciliter les achats de dernière minute, ce système est également très pratique pour les voyageurs occasionnels qui ne doivent dès lors pas réfléchir aux différentes formules tarifaires. En outre, au vu de la situation sanitaire actuelle, proposer un mode de paiement sans contact prend tout son sens.

Cette nouvelle méthode de paiement a de plus en plus de succès auprès des voyageurs : durant le mois de juillet dernier on comptabilisait déjà 54.500 voyages payés de cette façon. Au mois d’août près de 75.000 voyages ont été payés ainsi et pour le mois de septembre on en compte près de 138.000. Depuis la mise en service en juillet, ce sont donc plus de 265.000 transactions qui ont été effectuées au moyen du système EMV.

Réduire l’utilisation de tickets jetables

L’arrivée du nouveau système de paiement EMV n’a pas fait disparaitre les systèmes déjà existants (MOBIB et tickets jetables), qui restent accessibles aux voyageurs. Néanmoins, la volonté de la STIB est de réduire l’utilisation des tickets jetables (qui permettent d’acheter un titre d’1 voyage ou d’1 jour) au profit des systèmes de paiement réutilisables que sont la carte MOBIB et aujourd’hui la carte bancaire. C’est pour cette raison qu’à partir du 11 octobre, il sera plus intéressant de voyager au moyen d’un titre validé avec une carte bancaire ou téléchargé sur une carte MOBIB que d’acheter un ticket jetable. Un supplément de 50 cents sera en effet appliqué lors de l’achat d’un ticket jetable (1 voyage et 24h). En 2019, seuls 4% des voyages étaient payés au moyen de tickets jetables. Même si c’est relativement peu, la STIB souhaite néanmoins encourager l’achat de titres de transport plus durables. Les tickets jetables contiennent des éléments en métal et ne peuvent dès lors pas être recyclés. Ils ne peuvent pas être rechargés car ils sont plus fragiles qu’une carte MOBIB ou une carte bancaire.

Depuis la disparition des tickets papier magnétiques en juillet 2015, la vente des tickets jetables 1 voyage et 24h a augmenté. En effet, si la majeure partie de la clientèle est passée à la carte MOBIB, certains se sont tournés vers les tickets jetables. L’arrivée du paiement via carte bancaire ou smartphone offre désormais une alternative facile et plus avantageuse à ces voyageurs.  

Le supplément de 50 cents ajouté au prix du titre jetable a pour objectif de dissuader l’achat de ce type de ticket pour un usage unique et d’encourager les voyageurs à faire le pas vers une alternative réutilisable : une carte MOBIB nominative, une carte MOBIB Basic ou l’utilisation d’une carte bancaire ou d’un smartphone.

Mesures d’accompagnement

L’introduction du supplément de 50 cents sur les tickets jetables s’accompagne de mesures d’accompagnement. Les groupes cibles précarisés peuvent déjà bénéficier de tarifs préférentiels. Une distribution de cartes MOBIB gratuites est également prévue avec l’aide d’organisations spécialisées dans le secteur social.

 

A propos de La STIB

La Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles (STIB) est la première compagnie belge de transports publics urbains. Elle dessert les 19 communes de la Région de Bruxelles-Capitale ainsi que 11 communes de la périphérie. Elle couvre ainsi une superficie de 241,5 km². Cette société assure les déplacements d’une population de plus de 1 100 000 habitants, auxquels viennent s’ajouter des milliers de navetteurs. Le réseau de la STIB compte 4 lignes de métro, 18 lignes de tram, 51 lignes de bus et 11 lignes de bus de nuit. En 2019, la STIB a assuré pas moins de 433,5 millions de déplacements.

La STIB
76, rue Royale
1000 Bruxelles