Plus de véhicules, de fréquences et nouvelle ligne sur le réseau de la STIB

De nombreuses nouveautés sont à l’agenda de la STIB en 2022, avec une seule mission : offrir plus de places et de confort aux clients. Parmi celles-ci, on retrouve la mise en service de nouveaux véhicules, l’augmentation des fréquences, le lancement de nouveaux services… Le client restera toujours au centre des projets en 2022.

Malgré la crise sanitaire liée à la Covid-19, crise qui a impacté l’ensemble du pays ainsi que l’utilisation des transports publics, la STIB a continué à avancer et investir toujours davantage dans de nombreux projets destinés à améliorer encore plus la vie de ses voyageurs. Plus que jamais, les transports publics sont indispensables à la mobilité bruxelloise et la fréquentation du réseau, repartie à la hausse en 2021, en est le parfait exemple.

Cette année encore, nouveaux véhicules, hausse des fréquences, poursuite de la mise en œuvre du Plan directeur Bus et services numériques viendront renforcer l’attractivité de la STIB, acteur indispensable de la mobilité. Petit tour d’horizon des nombreux projets à l’agenda de l’année 2022.

273,8 millions de voyages en 2021

L’année 2021 s’est achevée sur un total de 273,8 millions de voyages en 2021. C’est 12% de plus par rapport à l’année 2020 (qui a connu 2 mois et demi « normaux ») et 64 % de la fréquentation enregistrée en 2019, choisie comme année de référence par la STIB.

Au cours des 10 années qui ont précédé la crise sanitaire, la fréquentation de la STIB a connu une hausse constante d’environ 4,3% par an, atteignant 427,5 millions de voyages en 2019.

En 2020, la crise sanitaire touche le pays et impacte fortement la fréquentation des transports publics en général. Confinement, déconfinement, fermetures et ouvertures des commerces non essentiels, de l’horeca et du monde culturel… La fréquentation du réseau suit les mesures prises par les autorités en application à Bruxelles. On totalise pour l’ensemble de l’année 244,2 millions de voyages, soit une diminution de 42,9% par rapport à 2019.

La fréquentation remonte progressivement fin 2020 et cette tendance à la hausse se poursuit tout le long de l’année 2021. On enregistre, début janvier 2021, 57% du niveau de 2019, un chiffre qui monte à 70% en décembre 2021, avec des pics à 90% enregistrés certains samedis de décembre.

« Nous pensons qu’il y aura un avant et un après Covid au regard des comportements de mobilité. La généralisation du télétravail plusieurs jours par semaine aura un impact sur la fréquentation annuelle, c’est certain. Mais notre hypothèse pour 2022 est que la fréquentation va continuer à augmenter progressivement au cours de l’année et que nous devrions retrouver une fréquentation de l’ordre de 80%-85% du niveau de 2019 », indique Brieuc de Meeûs, CEO de la STIB. « Évidemment, cela reste une hypothèse. Il est très compliqué de donner des perspectives pour 2022, tout sera fonction de l’évolution de la situation sanitaire et des mesures qui y seront liées. Mais qu’importe la situation, nous continuerons à investir dans notre réseau et à proposer une offre la plus large possible à nos voyageurs. »

Hausse des fréquences : confort et attractivité

Même si le nombre de voyageurs qui fréquentent les transports publics est toujours en dessous du taux de référence enregistré en 2019, l’offre de la STIB n’a pas été réduite et les fréquences continuent d’augmenter. Cela permet de se déplacer dans des véhicules moins remplis et d’accroitre le confort des voyageurs.

Fin 2021, la ligne de bus 71 avait déjà vu ses temps de parcours et sa régularité améliorés grâce aux différents aménagements réalisés sur son trajet ces dernières années. Les utilisateurs bénéficient aujourd’hui d’un bus toutes les 5 minutes et cette fréquence sera augmentée durant les heures de pointe en 2022.

L’année 2022 a déjà bien commencé, avec une nouvelle hausse des fréquences sur les lignes de métro 2 et 6. Lamise en service des nouvelles rames de métro M7 sur les lignes 1 et 5 permet en effet de libérer des rames qui sont injectées sur les lignes 2 et 6. En heure de pointe, un passage est désormais prévu toutes les 2 minutes 30 sur le tronc commun entre Élisabeth et Simonis et toutes les 5 minutes entre Simonis et Roi Baudouin, ce qui représente 20 % de capacité en plus par rapport à la mi-2021. Toutes les lignes de métro ont donc aujourd’hui la même fréquence de passage de 2 minutes 30 sur leurs troncs communs en heures de pointe.

De plus, dès septembre, les fréquences seront augmentées sur les quatre lignes de métro en soirée, avec un métro toutes les 10 minutes jusqu’en fin de service.

Nouveaux véhicules sur le réseau

Les voyageurs verront cette année l’arrivée de nouveaux véhicules sur le réseau : le Tram Nouvelle Génération et des rames de métro M7 supplémentaires.

Après des mois de tests, en dépôt et sur le réseau, le TNG, pour « Tram Nouvelle Génération » accueillera ses premiers voyageurs courant 2022.

Plus spacieux et plus confortable, le TNG est équipé de larges portes et d’un plancher bas intégral. Tout a été conçu pour faciliter l’accès au véhicule pour les personnes à mobilité réduite ainsi que pour améliorer la circulation et le confort des voyageurs à bord.

La mise en service de ces nouveaux véhicules permettra d’augmenter progressivement la capacité du réseau. Au final, l’arrivée des 90 nouveaux trams, combinée au remplacement des trams les plus anciens, permettra d’accroître la capacité totale du parc de trams de la STIB d’environ 10.000 places. De plus, ces véhicules supplémentaires vont permettre d’ouvrir de nouvelles lignes, comme la future ligne 10 à Neder-Over-Heembeek.

La mise en service des rames de métro M7 se poursuivra en 2022. Dix nouvelles rames sont attendues sur le réseau.

L’électrification de la flotte de bus continue. À l’agenda entre autres : la rédaction de cahiers des charges pour l’achat de nouveaux bus électriques, des plans d’électrification des terminus des prochaines lignes qui passeront en électrique et la poursuite de l’aménagement du dépôt Marly, qui accueillera ces nouveaux véhicules.

Nouvelles lignes

Fin 2021, la ligne de tram 9 prolongée a été mise en service. La ligne 9 relie désormais Simonis au plateau du Heysel, en passant notamment par le centre de Jette, le square du Centenaire, l’UZ Brussel et la Cité Modèle. Les voyageurs vont maintenant pouvoir s’approprier cette nouvelle ligne, après avoir plébiscité son premier tronçon ouvert en 2018.

Les travaux de la nouvelle ligne de tram 10 démarreront à l’automne 2022, après enquête publique. Fin 2024, la nouvelle ligne reliera l’Hôpital Militaire, à Neder-Over-Heembeek, à Rogier, en desservant de nombreux pôles d’intérêt, zones densément peuplées, infrastructures publiques, écoles, entreprises, etc. Elle offrira alors une liaison rapide et directe entre Neder-Over-Heembeek et le centre-ville.

Le Plan directeur Bus termine son déploiement en 2022. Nouvelle ligne (la ligne 73, entre la Gare du Midi et CERIA), prolongements et réorganisations de lignes, nouvelles dessertes, mais aussi renforcement des fréquences en pointe sur plusieurs lignes… Toutes les nouveautés de la dernière phase du Plan Bus permettront d’offrir 10% de places en plus sur le réseau bus en 2022. Depuis sa mise en œuvre en 2018, le réseau bus aura gagné 30% de places supplémentaires.

Le métro de demain

Les travaux de la future ligne de métro 3 continuent. La transformation de la station de prémétro Albert en station multimodale métro-tram avance, tout comme la construction de la future station de métro Toots Thielemans et les travaux de l’arrière-gare à la Gare du Nord.

Dans le même temps, les travaux de modernisation du métro se poursuivent. La nouvelle signalisation est installée au dépôt Erasme et sur les lignes 1 et 5, les anciennes rames de métro commencent à être équipées de la nouvelle signalisation, le dépôt Erasme est totalement mis en service après les derniers aménagements réalisés. La STIB travaillera aussi à la conception et au développement des façades de quai qui seront installées, dans quelques années, en premier sur la ligne 5 entre Erasme et Ceria.

La technologie au service des voyageurs

La phase test de l’application pilote MoveBrussels, menée par la STIB depuis l’automne 2020, s’achèvera à l’été 2022. La nouvelle application MaaS (Mobility as a Service) sera mise à disposition du grand public dès l’automne. Elle a pour objectif de donner accès aux solutions de mobilité les plus pertinentes, en un temps et un lieu donnés et en fonction des besoins et des préférences du client, en exploitant toute l’offre de transport existante, qu’elle soit publique ou privée, le tout de manière intégrée.

Un ticket digital permettra d’ici quelques mois aux voyageurs d’utiliser leur smartphone pour acheter et valider directement des titres de transport. Ce système concernera dans un premier temps les titres Brupass et Brupass XL à la prestation émis par les quatre opérateurs de transport public : STIB, TEC, De Lijn et SNCB. Chaque opérateur va créer sa propre application mobile et la validation se fera dans l’application dans laquelle le titre a été acheté.

Dans les bus et trams en surface, le voyageur validera lui-même directement son titre à la prestation dans son application. Pas besoin de le passer ensuite devant un valideur.

Dans le métro et prémétro, le voyageur validera également lui-même son titre dans son application. L’application générera un QR code, que le voyageur pourra scanner devant un lecteur spécifique installé sur les portillons pour les ouvrir.

Attirer et fidéliser toujours plus de voyageurs

Après les étudiants jusqu’à 24 ans, c’est au tour des jeunes Bruxellois âgés de 18 à 24 ans, étudiants ou non, de bénéficier dès février d’un abonnement annuel STIB au prix de 12 euros par an. Une manière d’inciter encore plus de personnes à privilégier les transports publics pour leurs déplacements.

La ministre de la Mobilité, Elke Van den Brandt : « Bruxelles a fait du développement de son transport public une véritable priorité politique. Rien qu’en 2022, ce sont 1,090 milliard d’euros, soit 17% du budget total de la Région, qui seront investis dans  l'amélioration de l'offre de la STIB. Cela se verra à moyen terme avec les nouvelles lignes de tram et le métro qui sont en développement. Et cela se voit aussi dès cette année où les voyageur(e)s pourront bénéficier de plus de fréquence, plus de véhicules, des stations et arrêts rénovés, des lignes supplémentaires, un MaaS, ainsi que des nouveaux tarifs pour tous les jeunes Bruxellois(e)s. La STIB est chaque jour un peu plus le moyen de transport du présent et du futur de Bruxelles. »

 

A propos de La STIB

La Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles (STIB) est la première compagnie belge de transports publics urbains. Elle dessert les 19 communes de la Région de Bruxelles-Capitale ainsi que 11 communes de la périphérie. Elle couvre ainsi une superficie de 241,5 km². Cette société assure les déplacements d’une population de plus de 1 100 000 habitants, auxquels viennent s’ajouter des milliers de navetteurs. Le réseau de la STIB compte 4 lignes de métro, 17 lignes de tram, 54 lignes de bus et 11 lignes de bus de nuit. 

La STIB
76, rue Royale
1000 Bruxelles