Rapport annuel 2018 : La STIB a plus que jamais le vent en poupe

Avec 417,6 millions de voyages réalisés en 2018, soit une progression de 4% par rapport à 2017, la société bruxelloise de transport public a enregistré l’an dernier un nouveau record de fréquentation. Au fil des années, le nombre de voyages n’a cessé de croître  (+ 45,9 % en 10 ans) et la STIB est aujourd’hui devenue la solution de mobilité préférée à Bruxelles. C’est l’un des enseignements du rapport d’activités 2018 que la STIB a présenté aujourd’hui.

La STIB a présenté son bilan 2018 et les chiffres sont excellents. Les nombreuses améliorations mises en place ont atteint leur objectif : augmenter l’attractivité du réseau. L’année 2018 confirme la hausse de fréquentation quasi constante enregistrée par les transports publics bruxellois durant ces dernières années. En 2018, la STIB a réalisé 417,6 millions de voyages, soit une croissance de 4% par rapport à 2017, qui avait déjà connu une hausse importante de la fréquentation. Cela représente 16,6 millions de voyages supplémentaires.

Entre 2008 et 2018, la STIB a réalisé 45,9% de voyages supplémentaires. C’est un fait : de plus en plus de personnes choisissent la STIB pour se déplacer dans la capitale. La part de marché des transports publics ne cesse de croître. Ce que confirment les résultats d’une récente étude de l’Institut VIAS : 72 % de Bruxellois y déclarent avoir utilisé les transports publics au cours des 12 derniers mois.

Cette hausse de fréquentation se traduit également au niveau des recettes nettes du trafic. Avec un montant de 215,8 millions d’euros en 2018, les recettes augmentent de 3,4% par rapport à l’année précédente. Les tarifs n’ayant pas connu d’augmentation, il s’agit bien d’une hausse de la vente de titres de transport en termes de volume.

Des voyageurs satisfaits

Les voyageurs sont non seulement de plus en plus nombreux à utiliser la STIB mais ils sont aussi satisfaits des services qui leur sont offerts. Dans le dernier baromètre de satisfaction, ils accordent à la STIB une note globale de 7/10. La société de transport public consolide ainsi le résultat engrangé dans le précédent baromètre. Selon 82% des personnes interrogées, la mobilité avec la STIB s’est améliorée ou est restée stable, alors que 43% d’entre elles estiment que la mobilité générale à Bruxelles s’est, par contre, détériorée. Le taux de satisfaction progresse notamment pour le bus, suite à la livraison de nouveaux véhicules. Le confort, les fréquences, l’info dynamique, les canaux de vente et l’attitude commerciale du personnel sont les critères pour lesquels la satisfaction augmente le plus.

Une offre qui évolue avec le client

Pour pouvoir accueillir cette clientèle qui ne cesse de croître, la STIB doit adapter en permanence la capacité de son réseau (fréquences, nouveaux véhicules, extension du réseau). En 10 ans, la capacité du réseau de la STIB a ainsi augmenté de 38%.

En 2018, la STIB a offert 8,8 milliards de places-km (places-km = nombre de places disponibles dans l’ensemble des métros, trams, bus, multiplié par les kilomètres parcourus par ceux-ci). Ses bus, trams et métros ont parcouru quelque 46,7 millions de kilomètres cumulés, soit 778.947 kilomètres de plus que l’année précédente.

L’an dernier, pas moins de 340 millions d’euros ont été investis par la STIB dans le développement de son réseau. Les 3 modes ont bénéficié sur certaines lignes d’améliorations ciblées des fréquences, en particulier tôt le matin, le week-end ou l’été. Le tram a connu la plus forte augmentation de sa capacité d’accueil, suite aux extensions du réseau en septembre. La nouvelle ligne de tram 9 dessert le nord-ouest de Bruxelles, reliant Simonis à Arbre Ballon, et les travaux de prolongement de la ligne vers le Heysel ont débuté en février 2019. La ligne de tram 8 (ancienne ligne 94) poursuit désormais son itinéraire depuis le Musée du tram jusqu’à la station de métro Roodebeek, formant une grande rocade à l’est de la ville. Son extension vers l’avenue Marcel Thiry figure parmi les projets.  

La STIB a aussi mis en service une nouvelle ligne de bus, la ligne 33, qui dessert l’hyper-centre de Bruxelles, à l’aide de midibus 100% électriques. L’arrivée de ces midibus électriques marque le début de la transition énergétique de la flotte de la STIB vers le 100% électrique. 

Car qui dit extension du réseau dit aussi achat de véhicules supplémentaires pour les exploiter. Outre les 7 midibus full électriques, destinés à l’exploitation de la ligne 33,  5 bus standards full électriques ont été mis en service, en 2018, sur la ligne 13 et 110 bus standards hybrides électriques ont fait progressivement leur apparition sur le réseau. La livraison de nouveaux bus se poursuit en 2019 avec l’arrivée de 141 bus hybrides électriques articulés et 25 bus full électriques articulés. Au total, d’ici la fin de l’année, ce sont 288 nouveaux bus, équipés de nouvelles technologies, qui viendront compléter la flotte mais aussi remplacer les véhicules les plus anciens et les plus polluants.

Le réseau de tram ne sera pas en reste, puisque la livraison de 90 trams TNG (Nouvelle Génération) débutera à partir du printemps 2020. Tout comme les 43 nouvelles rames de métro M7, qui permettront l’augmentation des fréquences sur les lignes existantes et l’exploitation de la future ligne 3.

Faciliter la vie des clients

Pour faciliter l’utilisation des transports publics et séduire ainsi de nouveaux clients, la STIB mise sur les nouvelles technologies. A l’automne 2018, elle a lancé une nouvelle application mobile, dotée de nouvelles fonctionnalités. Elle permet notamment à l’utilisateur d’obtenir des informations personnalisées en fonction de ses habitudes (lignes fréquemment utilisées, recherches récentes, perturbations…). La nouvelle appli comprend aussi des informations utiles aux personnes à mobilité réduite (accessibilité des lignes). Le succès est au rendez-vous : la nouvelle appli compte en moyenne plus de 160.000 utilisateurs par mois.

La STIB renforce aussi l’information sur le terrain, avec l’installation de 120 afficheurs de temps d’attente supplémentaires aux arrêts de surface. Pas moins de 70% des arrêts de surface sont désormais équipés d’un afficheur de temps d’attente. La STIB a ainsi largement dépassé l’objectif ambitieux prévu dans le contrat de gestion 2013-2017 d’équiper 40% des arrêts de surface. Sachant que ce sont les arrêts les plus fréquentés qui sont prioritairement équipés, cela signifie que 98% des voyageurs bénéficient de l’affichage des temps d’attente à leur arrêt.

La STIB veille à offrir aux voyageurs de multiples possibilités d’achat aisé de titres de transport. Parmi les différents canaux de vente, l’e-commerce rencontre de plus en plus de succès. En 2018, il franchit pour la 1ère fois la barre des 100.000 achats. La croissance de la vente des tickets sans contact (+ 1 million par rapport à 2017) et des cartes MOBIB Basic (+3%) témoignent par ailleurs d’un retour marqué des voyageurs occasionnels et non réguliers.

Investir dans l’avenir

Derrière ces réalisations et ces nombreux projets, il y a des hommes et des femmes qui mettent leurs compétences au service des clients. Fin 2018, la STIB comptait 9.037 collaborateurs, soit 8.798,7 équivalents temps plein (+ 3% par rapport à 2017). Parmi ceux-ci, on dénombrait 968 femmes, soit 10,71% du personnel. Entre 2015 et 2018, le nombre de femmes au sein de la STIB a augmenté de 30,8%.

L’an dernier, la STIB a recruté 862 nouveaux collaborateurs (17,5% de femmes). Parmi ces nouvelles recrues, une majorité d’agents de conduite (38,5%) et du personnel technique (22,2%). Pour trouver du personnel technique qualifié et attirer davantage de femmes, la STIB continue à multiplier les canaux (salons ciblés, accueil de 126 stagiaires, programme Young Starters, 107 conventions premier emploi…).

En 2019, la société de transport public prévoit de recruter 840 nouveaux collaborateurs, dont + /- 500 conducteurs, mais aussi des techniciens (50 électromécaniciens, 40 mécaniciens, 40 électriciens, 30 IT & Telecom), des chefs de projets, du personnel administratif…

Ces engagements visent à remplacer les départs à la retraite mais permettront aussi à la STIB de mener à bien les projets de développement du réseau.

Le Gouvernement bruxellois a prévu de consacrer, entre 2019 et 2028, 6,2 milliards pour le développement des transports publics à Bruxelles. D’autres défis attendent donc la STIB dans les années à venir. Avec l’augmentation des fréquences sur les lignes de métro existantes et l’arrivée de la future ligne 3 vers le nord de la ville, le métro bruxellois va changer de visage dans les prochaines années.  Le réseau de bus poursuivra par ailleurs sa transformation, puisque le nouveau Plan Directeur bus, approuvé en 2018, prévoit une restructuration en profondeur de 2/3 des lignes au cours des prochaines années. De nouvelles extensions du réseau de tram sont aussi programmées (la ligne 9 vers le Heysel, la diagonale nord Tour et Taxis, Neder-Over-Heembeek…). Sans compter la livraison des nouveaux véhicules.

Les objectifs du nouveau contrat de service public 2019-2023 sont ambitieux. Il prévoit d’augmenter encore la fréquentation des transports publics pour atteindre 450 à 475 millions de voyages en 2023. Ce qui impliquera de poursuivre le programme d’amélioration de l’offre et de développer des solutions de mobilité intégrées (partenariats, innovations MaaS, transport à la demande…)

La STIB 2018 en quelques clics

En quelques clics seulement, le mini site internet dédié spécifiquement au rapport d’activités (www.stib.brussels/rapportactivites) permet aux internautes de revenir sur  les réalisations de l’année écoulée mais aussi de se projeter vers l’avenir, au gré des nombreux projets qui y sont évoqués. Coloré et richement illustré de photos et de vidéos, le site accueille cette année une nouveauté : une ligne du temps qui permet de visualiser, au fil des mois, les moments forts de 2018, qui, en un clic, renvoient chacun vers le chapitre correspondant pour plus de détails.

La Z-Card (seul document papier) reprend, quant à elle, les principaux chiffres du rapport d’activités avec le lien vers le site internet et un plan du réseau de métro et des lignes de tram chrono de la STIB. Un outil pratique et utile à glisser dans sa poche !

Contactez-nous
A propos de La STIB

La Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles (STIB) est la première compagnie belge de transports publics urbains. Elle dessert les 19 communes de la Région de Bruxelles-Capitale ainsi que 11 communes de la périphérie. Elle couvre ainsi une superficie de 241,5 km². Cette société assure les déplacements d’une population de plus de 1 100 000 habitants, auxquels viennent s’ajouter des milliers de navetteurs. Le réseau de la STIB compte 4 lignes de métro, 18 lignes de tram, 50 lignes de bus et 11 lignes de bus de nuit. En 2018, la STIB a assuré pas moins de 417,6 millions de déplacements.

La STIB
76, rue Royale
1000 Bruxelles