Rapport annuel STIB 2023 : fréquentation, offre et kilomètres parcourus en hausse

Avec 9,8 milliards de places-kilomètres, la STIB a offert en 2023 plus de places dans ses véhicules qu’il n’y a d’habitants sur la planète. Ses bus, trams et métros ont parcouru 53,5 millions de kilomètres, soit plus que la distance entre Mercure et Venus. De nouveaux véhicules circulent sur le réseau, de nouvelles lignes sont planifiées et le réseau ne cesse de se moderniser. Et, surtout, la société bruxelloise de transport public a offert un service qui satisfait toujours autant ses clients, comme en témoignent les 375,8 millions de voyageurs transportés au cours de l’année écoulée.

La fréquentation des trams, bus et métros de la STIB continue d’augmenter. En 2023, elle s’élevait à 375,8 millions, soit 11% de plus qu’en 2022. La hausse du nombre de voyages est particulièrement marquée durant les week-ends et en soirée. Ces résultats s’expliquent par la généralisation du télétravail d’une part, qui a un impact sur la fréquentation durant les heures de pointe, et par l’augmentation de l’offre durant les heures creuses, qui a pour effet de rendre les transports publics de plus en plus attractifs pour les déplacements liés aux loisirs. Les lignes de tram 3, 4, 7, 25 et 55 ainsi que plusieurs lignes de bus ont bénéficié d’augmentations de fréquences significatives en heures creuses.

Les véhicules de la STIB ont parcouru 53,5 millions de kilomètres durant l’année écoulée, soit 750.000 kilomètres de plus qu’en 2023. Si l’on rapporte le nombre de kilomètres parcourus au nombre de places offertes dans les véhicules, la STIB a réalisé 9,8 milliards de places-kilomètres. C’est-à-dire plus qu’il n’y a d’habitants sur la planète. Ces résultats ont été notamment possibles grâce à la mise en circulation de nouveaux véhicules et à des augmentations de fréquences.

Des clients satisfaits

La STIB a obtenu 7,3/10 au baromètre de satisfaction. Cette enquête annuelle est réalisée par un bureau d’études indépendant. 80% des répondants accordent à la STIB une note de 7/10 ou plus. Les priorités des voyageurs restent les fréquences, le confort, les correspondances, la ponctualité et le temps de trajet. Les voyageurs se montrent particulièrement satisfaits du personnel de la STIB. La livraison de nouvelles rames M7 ainsi que l’arrivée de véhicules de type Boa, plus spacieux, sur les lignes de métro 2 et 6 ont également été particulièrement appréciées des voyageurs.

Une gestion responsable

Les finances de la STIB ont été impactées par les différentes crises qui se sont succédé au cours des trois dernières années : COVID, inflation, augmentation des prix de l’énergie… La société bruxelloise a toutefois clôturé l’année 2023 avec des recettes du trafic en hausse de 9,7% par rapport à 2022, pour atteindre 291 millions d’euros. La STIB peut se réjouir d’une situation budgétaire saine grâce à une gestion rigoureuse et responsable de ses ressources dans une conjoncture particulièrement compliquée.

Malgré ses difficultés budgétaires, la Région de Bruxelles-Capitale continue d’investir en faveur de transports publics performants et de qualité. Le Contrat de service public 2024-2028, conclu entre la STIB et la Région fin 2023, prévoit 11,9% d’offre supplémentaire d’ici 2028 afin de permettre à la STIB d’atteindre 457 millions de voyages. Dans ce nouveau contrat, la STIB a un rôle modèle à jouer en matière d’environnement, de multimodalité, de gestion financière et de responsabilité sociétale. Ainsi l’entreprise poursuit-elle ses efforts de mise en accessibilité de son réseau, d’électrification de sa flotte de bus et de rénovation de ses bâtiments afin de les rendre plus performants du point de vue environnemental.

De nouvelles lignes planifiées

Le réseau de transports publics a encore évolué en 2023 : la ligne de tram 18 a vu le jour entre Albert et Van Haelen au sud de Bruxelles. À Albert, les trams bénéficient d’un nouveau terminus, créé dans le cadre des travaux d’aménagement du futur pôle multimodal, au sein duquel les voyageurs pourront à terme emprunter le métro 3 vers le nord de la capitale.

Les travaux de construction d’une nouvelle ligne de tram performante et capacitaire vers Neder-Over-Heembeek se sont poursuivis tout au long de l’année 2023 et touchent à leur terme en 2024. La nouvelle ligne 10 sera inaugurée au mois de septembre de cette année. Après les études et les travaux préparatoires, le chantier proprement dit a démarré début 2022. Fin 2023, deux tiers des voies étaient déjà posés.

Le Plan Tram prévoit d’ici 2035 la pose de 40 kilomètres de voies supplémentaires. Une demande de permis d’urbanisme vient d’être déposée en mai 2024 pour la construction d’une nouvelle ligne de tram 15, le tram « de Tour & Taxis », qui reliera Belgica à la Gare du Nord, avec un prolongement vers Gare Centrale dans un deuxième temps. Le début des travaux est prévu à partir de 2026.

Modernisation du réseau de métro

Sur l’axe Nord-Sud, les travaux de la ligne de métro 3 progressent. La nouvelle station Toots Thielemans et la majeure partie des tunnels de raccordement sont déjà bien avancés. L’emprise en surface a diminué et la phase actuelle des travaux s’effectue principalement sous terre.

Outre les travaux au niveau de la station Albert, qui constituera l’un des terminus de la future ligne de métro 3, des travaux sont en cours dans l’ensemble des autres stations de prémétro concernées de l’axe Nord-Sud. L’objectif est de rendre leur gabarit compatible avec l’arrivée du métro, d’avoir des quais à hauteur, une alimentation électrique 900V, une signalisation performante, des aiguillages ainsi que toute une série d’autres équipements techniques nécessaires à l’exploitation du métro.

Sur les lignes 1 et 5 existantes, d’importants travaux sont également en cours pour terminer l’installation du nouveau système de signalisation « CBTC » (Communication Based Train Control). Une fois opérationnel, ce nouveau système permettra d’augmenter les fréquences de passage des métros. Il est également compatible avec une conduite automatisée à terme.

En stations, de grands travaux de rénovation sont en cours à Parc et Gare Centrale. Ces deux stations historiques datent de 1969. Leur modernisation comprend l’installation de nouveaux ascenseurs ainsi que le remplacement des escalators. La capacité de la station Gare Centrale va en outre augmenter de 88% grâce au creusement de nouveaux espaces.

De nouveaux véhicules pour tous les modes

Cinq nouvelles rames de métro M7 sont venues renforcer la flotte de la STIB, portant à 23 le nombre total de véhicules de type M7 en circulation sur le réseau fin 2023. Quatre rames supplémentaires sur les 43 commandées ont été livrées à ce jour. La livraison des Trams Nouvelle Génération (TNG) se poursuit en parallèle. Actuellement, 11 nouveaux véhicules sont en circulation sur une commande de 90 répartie en deux lots de 60 et 30 nouveaux trams.

Tant le M7 que le TNG ont été distingués par un Red Dot award, pour leur design inspiré de l’Art nouveau conçu par l’Anversois Axel Enthoven (Yellow Window).

La STIB a aussi commandé 70 bus eCitaro articulés et 36 eCitaro standards dans le cadre de l’électrification de sa flotte de bus. Ils sont destinés d’une part à remplacer une cinquantaine de bus Euro 5 qui ne pourront bientôt plus circuler dans le cadre de la Low Emission Zone, et d’autre part à élargir la flotte de bus. Une cinquantaine de ces bus électriques articulés seront progressivement mis en circulation dès la fin de l’été 2024. En parallèle, l’électrification des dépôts et terminus est en cours pour permettre la recharge, le remisage et l’entretien de ces nouveaux véhicules.

Le dépôt Marly, à Neder-Over-Heembeek, est en cours d’adaptation. Ce 1er dépôt 100% électrique permettra le stationnement de 54 bus électriques en 2024. Un nouvel atelier y verra le jour en 2025.

Électrifier sa flotte de bus permettra à la STIB de continuer à réduire l’impact de ses activités sur l’environnement. C’est dans cette optique que l’entreprise multiplie les initiatives afin d’accroître sa performance énergétique, qui s’est améliorée de 13% entre 2018 et 2023. Le remplacement des véhicules les plus anciens par des nouveaux qui consomment moins, la récupération de l’énergie de freinage, l’isolation et le relighting de nos installations font partie des mesures qui permettent d’atteindre ce beau résultat.

En 2023, la STIB a en outre conclu un contrat d’approvisionnement en électricité avec le fournisseur d’énergie belge Aspiravi. Ce contrat d’une durée de 5 ans doit permettre à la STIB d’économiser entre 4 et 7 millions d’euros tout en consommant 100% vert et local.

Vers des transports publics plus accessibles

La STIB collabore avec la Région de Bruxelles-Capitale et le secteur associatif pour adapter son réseau aux besoins des personnes à mobilité réduite (PMR). Un travail de longue haleine, mais qui progresse pas à pas. En 2023, l’ensemble des lignes de bus sont devenues AccessiBus, réseau de nuit Noctis y compris. Grâce à AccessiBus, les personnes à mobilité réduite disposent d’une information claire et fiable sur le niveau d’accessibilité de leur trajet. Les conducteurs sont également sensibilisés à l’utilisation et au contrôle des rampes d’accès aux véhicules.

Dans la foulée, la STIB a lancé AccessiTram, qui vise les mêmes objectifs pour le réseau tram. Pour faciliter l’embarquement et le débarquement des PMR, des rampes d’accès portables sont présentes dans plus de 200 trams. La STIB poursuit en outre la mise en accessibilité de ses arrêts de surface, au rythme d’une septantaine par an.

En souterrain, les quais de 55 des 69 stations de (pré)métro étaient accessibles en fauteuil roulant fin 2023, contre 53 en 2022, grâce à l’installation d’ascenseurs dans les stations Jacques Brel et Madou. Simonis, Horta, Parc et Albert suivront en 2024 et 2025.

Des services digitaux à la pointe

L’un des faits les plus marquants de l’année 2023 est probablement le lancement de l’application mobile Floya. Cette app multimodale rassemble un ensemble de solutions de mobilité durable présentes à Bruxelles. Les 4 opérateurs de transports publics belges (SNCB, TEC, De Lijn et STIB) y sont représentés ainsi que des opérateurs de vélos, trottinettes, voitures partagés et taxis. Selon le degré d’intégration de l’opérateur, le voyageur peut planifier, réserver et payer son trajet dans l’app. Téléchargée plus de 100.000 fois, Floya compte quelque 10.000 utilisateurs actifs par semaine.

Autre grande nouveauté numérique : le lancement du Brupass digital. Depuis novembre 2023, les voyageurs peuvent acheter et valider des tickets Brupass et Brupass XL directement dans l’app de la STIB. Pour ouvrir les portillons, l’app génère un code QR à scanner. Fin 2023, deux mois après le lancement du Brupass (XL) digital, la STIB avait déjà enregistré 68.500 validations. Aujourd’hui, la STIB compte 545.000 validations avec le ticket digital.

Autre solution de paiement facile et innovante, le paiement sans contact, qui permet de s’acquitter de son titre de transport à l’aide d’une carte bancaire sans contact ou d’un dispositif connecté, ne cesse de faire des adeptes. Fin 2023, les validations réalisées avec le paiement sans contact représentaient 54% des titres 1 voyage.

Top Employer depuis 10 ans

Fin 2023, la STIB comptait 10.477 collaborateurs et collaboratrices qui œuvrent au quotidien en faveur des transports publics.

Pour faire face aux évolutions sociétales et aux nouveaux besoins de ses voyageurs, la STIB développe les compétences de ses collaborateurs et investit dans la formation non seulement à leur entrée dans l’entreprise, mais aussi tout au long de leur carrière. En 2023, 7.381 membres du personnel ont suivi 398.199 heures de formation.

Les nombreuses mesures prises par la STIB en matière de gestion des ressources humaines lui valent le titre de Top Employer pour la 10e année consécutive.

« Le rapport d’activité constitue l’occasion de dresser le bilan de l’année écoulée. Avec 376 millions de voyages effectués sur le réseau, plus de 53 millions de kilomètres parcourus, de nombreux projets concrétisés et bien d’autres lancés pour l’avenir de la mobilité dans la capitale, nous pouvons toutes et tous – chaque Stibien et Stibienne, mais aussi tous ceux et celles qui nous font confiance pour leurs déplacements – être fiers de notre contribution en faveur d’une mobilité résolument tournée vers l’avenir », se réjouit Brieuc de Meeûs, CEO de la STIB.

 

A propos de La STIB

La Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles (STIB) est la première compagnie belge de transports publics urbains. Elle dessert les 19 communes de la Région de Bruxelles-Capitale ainsi que 11 communes de la périphérie. Elle couvre ainsi une superficie de 241,5 km². Cette société assure les déplacements d’une population de plus de 1,2 million d'habitants, auxquels viennent s’ajouter des milliers de navetteurs. Le réseau de la STIB compte 4 lignes de métro, 18 lignes de tram, 54 lignes de bus, 11 lignes de bus de nuit, ainsi qu'un service de transport pour les personnes handicapées.

La STIB
76, rue Royale
1000 Bruxelles