Renouvellement des voies de tram à Saint-Gilles: stop aux rumeurs

La STIB a entamé lundi des travaux de renouvellement des voies de tram à Saint-Gilles, entre la rue Antoine Bréart et la place Maurice Van Meenen. Ces travaux ont suscité de nombreuses réactions, beaucoup de choses inexactes ont été dites via les médias et sur les réseaux sociaux. C’est pourquoi la  STIB entend rassurer les riverains et rétablir la vérité.

L’avenue Paul Dejaer, entre la Barrière et l’hôtel de ville de Saint-Gilles, une partie de la place Maurice Van Meenen et la rue de Lombardie font  l’objet d’une rénovation et d’un réaménagement par la STIB et Bruxelles Mobilité. Ces travaux concernent la voirie, les trottoirs et les voies de tram. Les voies vont être renouvelées, un demi-site propre sera aménagé pour le tram avec la mise en sens unique de l’Avenue Dejaer et les arrêts seront élargis pour offrir plus de confort aux usagers des lignes 81 et 97.

Les rails de tram à cet endroit sont usés et doivent dès lors être remplacés. Les nouvelles voies de tram seront posées en utilisant les dernières techniques disponibles afin de protéger les riverains des bruits et vibrations. Ces techniques, qui consistent en la pose de dalles flottantes et de tapis anti vibrations, ont fait leurs preuves dans de nombreux autres endroits du réseau STIB.  Les riverains qui se plaignent actuellement du bruit et des vibrations liées au passage des trams bénéficieront donc d’un passage plus silencieux de ces véhicules après les travaux. Contrairement à ce que certains riverains craignent, il n’est pas question aujourd’hui de modifier le type de trams circulant sur les lignes 81 et 97  à cet endroit. Ce sont toujours les trams actuels qui circuleront sur ces lignes à l’issue du chantier.  La fréquentation du réseau est telle que la STIB n’est de toute façon pas en mesure de se passer de ses anciens véhicules.

Le remplacement des voies de tram est l’occasion de rénover l’ensemble de la zone de façade à façade. Le choix des matériaux a fait l’objet d’un soin particulier afin d’apporter une plus-value paysagère à ce quartier à haute valeur historique de Bruxelles. En aucun cas, la configuration de la place Van Meenen, ni la structure de l’hôtel de Ville de Saint-Gilles, ne sont concernés par les travaux. S’il est exact que certains arbres devront être abattus pour les besoins du chantier, ils seront tous replantés et des plantations supplémentaires sont même prévues.

Toutes les règles en matière d’obtention des permis nécessaires ont été suivies à la lettre comme c’est le cas pour l’ensemble des chantiers menés par la STIB. Le maître d’œuvre dispose d’un permis d’urbanisme en bonne et due forme (que chaque citoyen peut d’ailleurs consulter, ainsi que les plans du projet, sur le site Internet de la STIB). Les arguments des riverains qui ont introduit un recours en extrême urgence pour empêcher le démarrage du chantier n’ont pas été retenus par le Conseil d’Etat.

Outre les informations détaillées disponibles sur le site Internet de la STIB, chaque commerçant de la rue Dejaer et de la rue de Lombardie a reçu la visite de la STIB, qui leur a délivré une information complète et personnalisée sur le déroulement du chantier. Les riverains des rues concernées ont reçu un toute-boîte dès la mi-septembre reprenant notamment le planning détaillé. Toutes les phases importantes du chantier feront l’objet d’une nouvelle communication toute-boîte des riverains concernés. Une permanence téléphonique gratuite est par ailleurs mise à leur disposition.   

La STIB est consciente qu’il n’est jamais facile de voir sa rue en chantier, mais rappelle que ces travaux ont pour but d’améliorer le confort et la sécurité des usagers des transports publics, mais  également des riverains. Toutes les précautions sont prises pour limiter au maximum les inconvénients dus au chantier. Celui-ci a été divisé en deux zones distinctes. Pour chaque zone de chantier, la STIB procédera en premier lieu au remplacement des rails, suivie par Bruxelles Mobilité qui se chargera des trottoirs, zones de stationnement, arrêts, de l’éclairage public, etc.

Dans le cadre de la première phase de travaux, la STIB a dû placer un aiguillage temporaire rue Antoine Bréart, aiguillage qui sera enlevé le 6 décembre prochain. Il s’agit bien d’un aiguillage temporaire, qui n’est dès lors pas encastré dans le sol ni isolé de la même manière pour les vibrations qu’un aiguillage définitif. La STIB va néanmoins procéder très rapidement à des aménagements supplémentaires au niveau de cet aiguillage provisoire afin d’y installer une rampe d’accès plus douce et en limiter encore les vibrations.

Contactez-nous
A propos de La STIB

La Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles (STIB) est la première compagnie belge de transports publics urbains. Elle dessert les 19 communes de la Région de Bruxelles-Capitale ainsi que 11 communes de la périphérie. Elle couvre ainsi une superficie de 241,5 km². Cette société assure les déplacements d’une population de plus de 1 100 000 habitants, auxquels viennent s’ajouter des milliers de navetteurs. Le réseau de la STIB compte 4 lignes de métro, 18 lignes de tram, 50 lignes de bus et 11 lignes de bus de nuit. En 2019, selon les premiers calculs, la STIB a assuré pas moins de 434 millions de déplacements.

La STIB
76, rue Royale
1000 Bruxelles